Meaux : l’extension du centre hospitalier vétérinaire suscite l’inquiétude des riverains – actu.fr

La clinique vétérinaire située avenue Joffre doit être agrandie.
La clinique vétérinaire située avenue Joffre à Meaux doit être agrandie. ©La Marne

Dans l‘avenue Joffre, située dans le quartier de la Grosse Pierre, à Meaux (Seine-et-Marne), se trouvent une clinique vétérinaire ainsi qu’un centre hospitalier vétérinaire. Le projet ici est de fermer la clinique vétérinaire qui pour l’heure est toujours en activité, mais dont les locaux sont désormais insalubres. Les deux bâtiments de soins aux animaux seront ainsi regroupés afin de créer une extension du centre hospitalier vétérinaire et des logements pour les étudiants de ce même centre.

Pour l’instant, Artur-Jorge Bras, maire-adjoint à l’Habitat, à l’Urbanisme, au Logement, à la Rénovation Urbaine, à la Politique de la Ville, à la Mobilité et aux Transports affirme : « À ce jour, il n’y a pas de projet ( … ) c’est en état de réflexion. » 

Les craintes des habitants

Samedi 11 juin a donc eu lieu une réunion d’information aux riverains sur l’évolution de l’avenue Joffre, tenue par le maire Jean-François Copé ainsi que des membres de son équipe municipale. Seulement une quinzaine de personnes se trouvaient dans la salle par manque d’information selon les habitants. Ces derniers affirment ne pas avoir reçu l’invitation leur permettant de prendre part à cette réunion.

Le maire a alors évoqué « un dysfonctionnement dans la manière de distribuer le courrier ». Seuls les habitants de la rue Croix Saint Loup, perpendiculaire à la rue Joffre, en ont été informés. Grâce au bouche-à-oreille entre voisins, quelques-uns ont quand même pu faire le déplacement.

Lors de cette réunion, Paula Araujo, propriétaire d’un pavillon de l’avenue Joffre, se fait la porte-parole de ses voisins et évoque les appréhensions de chacun.

Dans un premier temps, elle souligne les stationnements intempestifs dans les rues proches de l’hôpital vétérinaire : « On vit l’enfer au quotidien. On en parle aux élus depuis le mois d’octobre et rien n’est fait ! Et en plus, on apprend qu’il va y avoir une extension… » En effet, à l’heure actuelle, l’hôpital vétérinaire possède un parking qui, selon Paula Araujo, « n’est destiné qu’à la clientèle. Les employés ont l’obligation de stationner ailleurs que sur le parking afin de laisser les places disponibles pour les clients. »

De ce fait, ces derniers stationnent au plus près de leur lieu de travail, à savoir dans la rue Joffre et les rues alentour, rendant le stationnement difficile pour les habitants de ce quartier. 

Vidéos : en ce moment sur Actu

Aussi, ils s’interrogent sur l’ampleur de cette extension à venir et cherchent à obtenir des réponses. « Sur combien d’étages sera le futur bâtiment ? » cette question revient fréquemment de la part des riverains, ce à quoi le maire a tenu à rassurer : « On ne fera pas des choses qui seront contraires à l’équilibre du quartier et à l’aspiration légitime des habitants du quartier. » 

À lire aussi

Quelles solutions envisagées ?

Au sujet des problèmes de stationnements, le maire de Meaux affirme que « dès que nous aurons un projet concret, nous ferons le travail de concertation qui s’impose. » Dans ce cas, il laisse entendre qu’une réunion sera organisée entre les gérants du centre vétérinaire ainsi que les riverains afin de trouver des solutions communes. Un groupe de travail avec l’ASVP et les riverains est aussi évoqué par Jean-François Copé.

Un marquage au sol afin de définir des places de stationnement est également à l’étude afin de permettre aux habitants de se garer devant leur domicile sans prendre le risque de voir leur véhicule abîmé par le passage frauduleux de poids lourds, comme c’est le cas actuellement, d’après un propriétaire des lieux.

« Lors d’une réunion, au mois d’octobre, avec le promoteur immobilier et l’architecte, il a été évoqué la création de places de stationnements en sous-sol et/ou en surface ( … ) et l’amélioration des équipements afin de limiter les nuisances sonores… » complète Artur-Jorge Bras. En effet, certains riverains se sont plaints du bruit que font les machines du traitement de l’air du centre hospitalier.

D’autre part, madame Deguerry, également porte-parole pour le collectif de l’avenue Joffre, dénonce les incivilités des clients du centre vétérinaire. Elle explique que les excréments d’animaux jonchent les trottoirs et soumet l’idée d’intégrer, au futur projet, un espace réservé aux animaux afin d’éviter, à l’avenir, ce type de nuisances.

À lire aussi

Des avis mitigés

À la fin de cette réunion, une des habitantes du quartier dit, d’un ton résolu : « ils ont répondu à toutes nos questions, mais maintenant il faut attendre de voir. » Une autre s’agace : « le sujet de stationnement est connu depuis des années. Maintenant qu’il y a un projet d’extension, ils s’intéressent au sujet. Ça aurait déjà dû être vu depuis longtemps ! » Les habitants du quartier devront donc attendre une prochaine réunion pour obtenir davantage d’informations sur l’avancée du projet d’extension.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre La Marne dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original