MaPrimeRénov’ 2022 : travaux éligibles et montant – Figaro Immo

[Mise à jour du vendredi 15 avril 2022 à 14h39]  A partir de ce vendredi 15 avril et jusqu’au 31 décembre 2022, l’aide à l’installation d’une chaudière à énergies renouvelables augmente de 1 000 euros. L’aide s’applique aux dossiers déposés sur cette période pour les installations suivantes :

  • Les chaudières à alimentation automatique fonctionnant au bois ou autres biomasse (sciures, granulés de bois, résidus organiques, etc.). Le montant de l’aide proposée se situera donc désormais entre 5 000 et 11 000 euros en fonction de vos revenus ;
  • Les chaudières à alimentation manuelle fonctionnant aux énergies renouvelables citées ci-dessus. Vous pourrez bénéficier d’une aide allant de 4 000 à 9 000 euros ;
  • Les équipements de chauffage fonctionnant à l’énergie thermique solaire. L’aide à l’installation ira de 5 000 à 11 000 euros ;
  • Les pompes à chaleur solarothermiques  ou géothermiques. L’aide ira de 5 000 à 11 000 euros pour les deux types d’installation ;
  • Les pompes à chaleur air/eau. Vous bénéficierez d’une aide allant de 3 000 à 5 000 euros.

Plus de détails sur les raisons de cette révision à la hausse du dispositif ainsi qu’une simulation complète sur cet article du Figaro.

MaPrimeRénov’ : de quoi s’agit-il ?

MaPrimeRénov’ est une aide publique qui regroupe et remplace deux anciens dispositifs : le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et les aides de l’Agence nationale de l’Habitat – Habiter Mieux Agilité (Anah). L’objectif des services publics est ainsi d’encourager chaque propriétaire et chaque bailleur à mener des projets de rénovation énergétique au sein de leur logement. MaPrimeRénov’ concerne les travaux d’isolation, de chauffage, de ventilation et d’écoconstruction. Pour percevoir la prime, les travaux doivent être effectués sur des maisons individuelles ou des appartements en habitat collectif. L’obligation d’effectuer ces rénovations par le biais d’une entreprise labellisée RGE (reconnues garantes pour l’environnement) fait également partie des critères à remplir pour demander à bénéficier de l’aide.

Qui peut bénéficier de MaPrimeRénov’ ?

Depuis sa mise en œuvre au 1er janvier 2020, l’aide aux travaux d’économie d’énergie a connu plusieurs évolutions successives. Dans un premier temps, elle était réservée aux propriétaires occupant leur propre logement, sous réserve de respecter certaines conditions de ressources dites “modestes” et “très modestes”. Un an plus tard, elle est devenue accessible à tous les propriétaires, quels que soient leurs revenus fiscaux. C’est en date du 1er juillet 2021 que le champ d’action de la prime est élargi pour permettre aux propriétaires bailleurs d’être éligibles. Pour devenir bénéficiaire, le propriétaire bailleur doit cependant s’engager à louer son logement dans l’année qui suit la date de paiement du solde de la prime. Enfin, à compter de janvier 2022, MaPrimeRénov’ est réservée aux propriétaires d’un logement construit depuis 15 ans ou plus. Cette soudaine évolution a été actée dans le but de concentrer les aides à destination des logements les plus anciens. Il existe cependant une exception pour les travaux de remplacement de chaudières fonctionnant au fioul. Cette exception n’est valable que si le logement a été construit depuis plus de 2 ans au moment du dépôt de la demande.

Quel est le revenu pris en compte pour toucher MaPrimeRénov’ ?

Les revenus pris en compte dans le calcul de MaPrimeRénov sont les revenus fiscaux de référence de l’année N-1. Par exemple, pour toute demande effectuée en 2022, le revenu fiscal de référence examiné est celui de 2021 (sur les revenus de 2020, donc). Il est à noter qu’il existe un barème différent pour les logements situés en Ile-de-France et pour les logements situés dans les autres régions. Le montant alloué est forfaitaire, divisé en plusieurs paliers correspondant aux différents seuils de revenus déterminés. Les plafonds de ressources sont divisés en quatre catégories de revenus, des plus modestes jusqu’aux plus aisés : catégories bleu, jaune, violet et rose. En plus du revenu fiscal de référence, le montant de l’aide dépend du gain énergétique escompté. Pour compléter la demande de prime, il est donc nécessaire de se munir de son dernier avis d’impôt ainsi que de l’ensemble des devis ou factures justificatives.

Quels sont les critères d’éligibilité à MaPrimeRénov’ ?

Pour prétendre à MaPrimeRénov’, vous devez remplir les conditions suivantes :

  • Vous êtes propriétaire ou propriétaire bailleur du logement ;
  • Le logement au titre duquel l’aide est sollicitée est une résidence principale, habitée au moins 8 mois dans l’année ;
  • Le logement est construit depuis 15 ans ou plus ;
  • Le logement est situé en France Métropolitaine ou dans les Dom (départements d’outre-mer) ;
  • L’entreprise sollicitée pour la réalisation des travaux est labélisée RGE.

Un simulateur gratuit est disponible sur le site France Rénov’ pour vous permettre de vérifier votre éligibilité et de déterminer le montant dont vous pouvez bénéficier. 

Quels sont les travaux éligibles à MaPrimeRénov’ ?

Tous les travaux d’économie d’énergie ne rentrent pas dans le périmètre de MaPrimeRénov’. Cette dernière concerne les travaux d’isolation, de chauffage, de ventilation ou d’audit énergétique des logements. La mise en place d’appareils de chauffage fonctionnant aux énergies renouvelables en fait partie. Par exemple, l’installation d’une chaudière biomasse, d’un poêle à bois ou d’une chaudière à granulés. L’entreprise qui effectue les travaux doit également être labellisée RGE au moment de la réalisation de l’ouvrage.

Quand faut-il faire la demande pour MaPrimeRénov’ ?

La demande de MaPrimeRénov’ peut être effectuée avant lancement des travaux ou en fin de travaux. Pour les demandes réalisées avant le lancement des travaux, elle doit être faite en ligne, à l’aide de la création d’un compte personnel sur le site dédié mis en place par le gouvernement. Il vous faut ensuite remplir tous les critères relatifs à son attribution et fournir les pièces justificatives nécessaires : devis, pièces d’identité, informations fiscales de référence, etc. Une fois la demande terminée, un instructeur examine le dossier pour rendre sa décision. Sous réserve d’éligibilité, une notification est envoyée sur l’espace personnel du requérant pour l’informer du montant de sa prime. Les travaux peuvent débuter lors du dépôt de la demande ou à la réception de la notification. Pour une demande effectuée en fin de travaux, il faudra transmettre directement les factures des professionnels labellisés RGE depuis son espace en ligne.

La demande de MaPrimeRénov s’effectue en ligne depuis le site www.maprimerenov.gouv.fr avant le lancement des travaux. La création d’un compte s’opère en quelques clics depuis l’écran d’accueil en cliquant sur l’onglet “faire ma demande”. Vous avez alors le choix entre visualiser le parcours de la demande, prendre connaissance des pièces justificatives à réunir ou consulter la nature des devis acceptés. Concernant les pièces justificatives, il s’agit de réunir votre dernier avis d’impôt sur le revenu, votre adresse mail utile aux échanges ainsi que les informations relatives aux membres du foyer. Une fois votre compte créé, l’Anah examine et rend sa décision concernant l’attribution de votre subvention. En fin de processus, il est indispensable de récupérer les factures auprès du professionnel RGE ayant réalisé vos travaux avant de les transmettre via votre compte sur le site pour déclencher le virement en votre faveur.

Le montant de la prime versée dépend des revenus du foyer ainsi que du gain écologique engendré par les travaux effectués. Ce dernier critère se matérialise par le type de matériaux et des équipements engagés. Dans tous les cas, le plafond des aides est fixé à 20 000 euros pour un logement. La durée des travaux peut s’étendre sur une période de 5 ans au maximum. Les propriétaires bailleurs sont exceptionnellement éligibles à MaPrimeRénov’ pour des travaux réalisés sur trois de leurs logements au maximum. Ces derniers doivent toutefois s’engager à une mise en location dans l’année qui suit la date de paiement du solde de la prime. Pour bénéficier de la prime, les propriétaires bailleurs devront également louer leur logement pour une durée minimale de 5 ans. Le plafond est fixé à 20 000 euros pour chaque logement.

Pour percevoir le versement de la prime, il est impératif de disposer de l’intégralité des factures des travaux réalisés. Toutes les correspondances entre le gestionnaire du dossier et le demandeur de la prime s’effectuent directement sur l’espace personnel en ligne de ce dernier. L’avancée du versement de la prime est disponible depuis l’onglet “mes dossiers”. Il est indispensable que la demande de MaPrimeRénov’ ait été acceptée avant de procéder à la demande de paiement. Pour vérifier la mise en paiement de la prime souhaitée (dans le cas de plusieurs demandes), cliquez sur le dossier des travaux concernés puis sur l’onglet “Je veux demander un paiement”. Le solde est consultable depuis cette même interface. Pour finaliser le processus, il faudra renseigner les informations de la société ayant réalisé les travaux (date de facturation, coordonnées, etc.). Le numéro de SIRET de la société est rempli automatiquement en amont. Une fois la facture téléchargée sur son espace, il suffit d’inscrire le montant total des travaux effectués et de renseigner, si nécessaire, toute information complémentaire. Vous retrouverez sur la page “montant estimé de l’aide” le montant estimé de MaPrimeRénov’ et, par conséquent, le montant du reste à votre charge. La prime sera versée sur le compte bancaire dont le RIB aura été renseigné.

Est-ce qu’une SCI peut bénéficier de MaPrimeRénov’ ?

Une société civile immobilière ne peut pas bénéficier des aides octroyées dans le cadre du dispositif MaPrimeRénov’. Seules des personnes physiques aux revenus éligibles peuvent y prétendre.

MaPrimeRénov’ Bleu

La couleur bleue est celle appliquée aux ménages bénéficiaires du dispositif MaPrimeRénov’ les plus modestes. Retrouvez ci-dessous le tableau correspondant aux plafonds des revenus fiscaux annuels pour être éligible au tarif bleu, en Île-de-France et hors Île-de-France, en fonction du nombre de personnes composant le foyer.

Plafonds de revenu fiscal de référence à ne pas dépasser pour le tarif MaPrimeRénov’ Bleu
Composition du foyer Tarif Bleu Hors IDF Tarif Bleu en IDF
1 15 262 € 21 123 €
2 22 230€ 31 003 €
3 26 844 € 37 232 €
4 31 359 € 42 472 €
5 35 894 € 49 736 €
Par personne supplémentaire 4 526 € 6 253 €

Pour les demandes déposées entre le 15 avril 2022 et le 31 décembre 2022, voici sous forme de tableau le montant de MaPrimeRénov’ Bleu en fonction du type de travaux ou d’équipements que vous souhaitez financer :

Montant des différentes aides pour les ménages éligibles à MaPrimerénov’ Bleu
  MaPrimeRénov’ Bleu Plafond de dépense éligible (€ TTC)
Chaudières à très haute performance énergétique, à l’exception de celles utilisant le fioul 1 200 € 4 000 €
Chaudières à alimentation automatique fonctionnant au bois ou autres biomasse 11 000 € 18 000 €
Chaudières à alimentation manuelle fonctionnant au bois ou autres biomasse 9 000 € 16 000 €
Poêles à granulés, cuisinières à granulés 3 000 € 5 000 €
Poêles à bûches, cuisinières à bûches 2 500 € 4 000 €
Foyers fermés, inserts 2 500 € 4 000 €
Equipements de production de chauffage fonctionnant à l’énergie solaire thermique 11 000 € 16 000 €
Equipements de fourniture d’eau chaude sanitaire fonctionnant à l’énergie solaire thermique pour les immeubles situés en France métropolitaine 4 000 € 7 000 €
Equipements de fourniture d’eau chaude sanitaire fonctionnant à l’énergie solaire thermique pour les immeubles situés à La Réunion, en Guyane, en Martinique, en Guadeloupe ou à Mayotte 2 000 € 2 600 €
Equipements de chauffage ou de fourniture d’eau chaude sanitaire fonctionnant avec des capteurs solaires hybrides thermiques et électriques à circulation de liquide 2 500 € 4 000 €
Pompes à chaleur géothermiques ou solarothermiques 11 000 € 18 000 €
Pompe à chaleur air/ eau 5 000 € 12 000 €
Pompes à chaleur dédiées à la production d’eau chaude sanitaire 1 200 € 3 500 €
Equipements de raccordement, ou droits et frais de raccordement, à un réseau de chaleur ou de froid 1 200 € 1 800 €
Dépose d’une cuve à fioul 1 200 € 4 000 €
Systèmes de ventilation mécanique contrôlée double flux autoréglables ou hygroréglables 4 000 € 6 000 €
Audit énergétique 500 € 800 €
Isolation thermique des parois vitrées 100 €/ équipement 1 000 €/ équipement
Isolation des murs en façade ou pignon    
Isolation des murs par l’extérieur 75 €/ m2 150 €/ m2
Isolation des murs par l’intérieur 25 €/ m2 70 €/ m2
Isolation des rampants de toiture et plafonds de combles 25 €/ m2 75 €/ m2
Isolation des toitures terrasses 75 €/ m2 180 €/ m2
Equipements ou protection des parois contre les rayonnements solaires, pour les immeubles à La Réunion, en Guyane, en Martinique, en Guadeloupe ou à Mayotte 25 €/ m2 200 €/ m2
Sur-toitures ventilées pour les immeubles situés à La Réunion, en Guyane, en Martinique, en Guadeloupe ou à Mayotte 75 € / m2 110 € / m2
Bardages ventilés pour les immeubles situés à La Réunion, en Guyane, en Martinique, en Guadeloupe ou à Mayotte 75 € / m2 105 € / m2
Prestation d’assistance à maîtrise d’ouvrage  150 € 400 €
Ensemble de travaux X 50 000 €

MaPrimeRénov’ Jaune

Pour être éligible à MaPrimeRénov’ Jaune, vous devez avoir des revenus fiscaux inférieurs ou égaux aux plafonds ci-dessous, fixés en fonction du nombre de personnes composant votre foyer, en Île-de-France et en dehors.

PLAFONDS DE REVENU FISCAL DE RÉFÉRENCE À NE PAS DÉPASSER POUR LE TARIF MAPRIMERÉNOV’ Jaune
Composition du foyer Tarif Jaune Hors IDF Tarif jaune en idf
1 19 565 € 25 714 €
2 28 614 € 37 739 €
3 34 411 € 45 326 €
4 40 201 € 52 925 €
5 46 015 € 60 546 €
Par personne supplémentaire 5 797 € 7 613 €

Pour MaPrimeRénov’ Jaune, les montants remboursés pour les demandes déposées entre le 15 avril et le 31 décembre 2022 sont classés ci-dessous en fonction des équipements installés et travaux entrepris.

MONTANT DES DIFFÉRENTES AIDES POUR les ménages éligibles à MAPRIMERÉNOV’ jaune
  MaPrime Rénov’ Jaune Plafond de dépense éligible (€ TTC)
Chaudières à très haute performance énergétique, à l’exception de celles utilisant le fioul 800 € 4 000 €
Chaudières à alimentation automatique fonctionnant au bois ou autres biomasse 9 000 € 18 000 €
Chaudières à alimentation manuelle fonctionnant au bois ou autres biomasse 7 500 € 16 000 €
Poêles à granulés, cuisinières à granulés 2 500 € 5 000 €
Poêles à bûches, cuisinières à bûches 2 000 € 4 000 €
Foyers fermés, inserts 1 500 € 4 000 €
Equipements de production de chauffage fonctionnant à l’énergie solaire thermique 9 000 € 16 000 €
Equipements de fourniture d’eau chaude sanitaire fonctionnant à l’énergie solaire thermique pour les immeubles situés en France métropolitaine 3 000 € 7 000 €
Equipements de fourniture d’eau chaude sanitaire fonctionnant à l’énergie solaire thermique pour les immeubles situés à La Réunion, en Guyane, en Martinique, en Guadeloupe ou à Mayotte 1 500 € 2 600 €
Equipements de chauffage ou de fourniture d’eau chaude sanitaire fonctionnant avec des capteurs solaires hybrides thermiques et électriques à circulation de liquide 2 000 € 4 000 €
Pompes à chaleur géothermiques ou solarothermiques 9 000 € 18 000 €
Pompe à chaleur air/ eau 4 000 € 12 000 €
Pompes à chaleur dédiées à la production d’eau chaude sanitaire 800 € 3 500 €
Equipements de raccordement, ou droits et frais de raccordement, à un réseau de chaleur ou de froid 800 € 1 800 €
Dépose d’une cuve à fioul 800 € 4 000 €
Systèmes de ventilation mécanique contrôlée double flux autoréglables ou hygroréglables 3 000 € 6 000 €
Audit énergétique 400 € 800 €
Isolation thermique des parois vitrées 80 €/ équipement 1 000 €/ équipement
Isolation des murs en façade ou pignon    
Isolation des murs par l’extérieur 60 €/ m2 150 €/ m2
Isolation des murs par l’intérieur 20 €/ m2 70 €/ m2
Isolation des rampants de toiture et plafonds de combles 20 €/ m2 75 €/ m2
Isolation des toitures terrasses 60 €/ m2 180 €/ m2
Equipements ou protection des parois contre les rayonnements solaires, pour les immeubles à La Réunion, en Guyane, en Martinique, en Guadeloupe ou à Mayotte 20 €/ m2 200 €/ m2
Sur-toitures ventilées pour les immeubles situés à La Réunion, en Guyane, en Martinique, en Guadeloupe ou à Mayotte 60 € / m2 110 € / m2
Bardages ventilés pour les immeubles situés à La Réunion, en Guyane, en Martinique, en Guadeloupe ou à Mayotte 60 € / m2 105 € / m2
Prestation d’assistance à maîtrise d’ouvrage  150 € 400 €
Ensemble de travaux X 50 000 €

MaPrimeRénov’ Violet

MaPrimeRénov’ Violet s’adresse aux revenus plus élevés que MaPrimeRénov’ Jaune. Les revenus fiscaux annuels concernés doivent être inférieurs ou égaux à ceux indiqués dans le tableau ci-dessous, en fonction du nombre de personnes occupant le foyer.

PLAFONDS DE REVENU FISCAL DE RÉFÉRENCE À NE PAS DÉPASSER POUR LE TARIF MAPRIMERÉNOV’ VIOLET
Composition du foyer Tarif Violet Hors IDF Tarif Violet en IDF
1 29 148 € 38 184 €
2 42 848 € 56 130 €
3 51 592 € 67 585 €
4 60 336 € 79 041 €
5 69 081 € 90 496 €
Par personne supplémentaire 8 744 € 11 455 €

Ci-dessous, le montant des dépenses couvertes par le dispositif pour toutes les demandes déposées entre le 15 avril et le 31 décembre 2022.

MONTANT DES DIFFÉRENTES AIDES POUR les ménages éligibles à MAPRIMERÉNOV’ violet
  MaPrime Rénov Violet Plafond de dépense éligible (€ TTC)
Chaudières à très haute performance énergétique, à l’exception de celles utilisant le fioul X 4 000 €
Chaudières à alimentation automatique fonctionnant au bois ou autres biomasse 5 000 € 18 000 €
Chaudières à alimentation manuelle fonctionnant au bois ou autres biomasse 4 000 € 16 000 €
Poêles à granulés, cuisinières à granulés 1 500 € 5 000 €
Poêles à bûches, cuisinières à bûches 1 000 € 4 000 €
Foyers fermés, inserts 800 € 4 000 €
Equipements de production de chauffage fonctionnant à l’énergie solaire thermique 5 000 € 16 000 €
Equipements de fourniture d’eau chaude sanitaire fonctionnant à l’énergie solaire thermique pour les immeubles situés en France métropolitaine 2 000 € 7 000 €
Equipements de fourniture d’eau chaude sanitaire fonctionnant à l’énergie solaire thermique pour les immeubles situés à La Réunion, en Guyane, en Martinique, en Guadeloupe ou à Mayotte 1 000 € 2 600 €
Equipements de chauffage ou de fourniture d’eau chaude sanitaire fonctionnant avec des capteurs solaires hybrides thermiques et électriques à circulation de liquide 1 000 € 4 000 €
Pompes à chaleur géothermiques ou solarothermiques 5 000 € 18 000 €
Pompe à chaleur air/ eau 3 000 € 12 000 €
Pompes à chaleur dédiées à la production d’eau chaude sanitaire 400 € 3 500 €
Equipements de raccordement, ou droits et frais de raccordement, à un réseau de chaleur ou de froid 400 € 1 800 €
Dépose d’une cuve à fioul 400 € 4 000 €
Systèmes de ventilation mécanique contrôlée double flux autoréglables ou hygroréglables 2 000 € 6 000 €
Audit énergétique 300 € 800 €
Isolation thermique des parois vitrées 40 €/ équipement 1 000 €/ équipement
Isolation des murs en façade ou pignon    
Isolation des murs par l’extérieur 40 €/ m2 150 €/ m2
Isolation des murs par l’intérieur 15 €/ m2 70 €/ m2
Isolation des rampants de toiture et plafonds de combles 15 €/ m2 75 €/ m2
Isolation des toitures terrasses 40 €/ m2 180 €/ m2
Equipements ou protection des parois contre les rayonnements solaires, pour les immeubles à La Réunion, en Guyane, en Martinique, en Guadeloupe ou à Mayotte 15 €/ m2 200 €/ m2
Sur-toitures ventilées pour les immeubles situés à La Réunion, en Guyane, en Martinique, en Guadeloupe ou à Mayotte 40 € / m2 110 € / m2
Bardages ventilés pour les immeubles situés à La Réunion, en Guyane, en Martinique, en Guadeloupe ou à Mayotte 40 € / m2 105 € / m2
Prestation d’assistance à maîtrise d’ouvrage  150 € 400 €
Ensemble de travaux 7 000 € 50 000 €

MaPrimeRénov’ Rose

MaPrimeRénov’ Rose est la dernière déclinaison de MaPrimeRénov’. Elle concerne les revenus les plus importants. Tous les foyers dont les revenus fiscaux annuels sont égaux ou inférieurs à ceux listés dans ce tableau sont concernés par MaPrimeRénov’ Rose.

PLAFONDS DE REVENU FISCAL DE RÉFÉRENCE À NE PAS DÉPASSER POUR LE TARIF MAPRIMERÉNOV’ Rose
Composition du foyer Tarif Rose Hors IDF Tarif Rose en IDF
1 > 29 148 € > 38 184 €
2 > 42 848 € > 56 130 €
3 > 51 592 € > 67 585 €
4 > 60 336 € > 79 041 €
5 > 69 081 € > 90 496 €
Par personne supplémentaire 8 744 € 11 455 €

Ci-dessous, retrouvez les montants pris en charge par MaPrimeRénov’ Rose à partir du 1er janvier 2022 pour les travaux et équipements listés.

MONTANT DES DIFFÉRENTES AIDES POUR les ménages éligibles à MAPRIMERÉNOV’ ROSE
  MaPrime Rénov’ Rose Plafond de dépense éligible (€ TTC)
Chaudières à très haute performance énergétique, à l’exception de celles utilisant le fioul X 4 000 €
Chaudières à alimentation automatique fonctionnant au bois ou autres biomasse X 18 000 €
Chaudières à alimentation manuelle fonctionnant au bois ou autres biomasse X 16 000 €
Poêles à granulés, cuisinières à granulés X 5 000 €
Poêles à bûches, cuisinières à bûches X 4 000 €
Foyers fermés, inserts X 4 000 €
Equipements de production de chauffage fonctionnant à l’énergie solaire thermique X 16 000 €
Equipements de fourniture d’eau chaude sanitaire fonctionnant à l’énergie solaire thermique pour les immeubles situés en France métropolitaine X 7 000 €
Equipements de fourniture d’eau chaude sanitaire fonctionnant à l’énergie solaire thermique pour les immeubles situés à La Réunion, en Guyane, en Martinique, en Guadeloupe ou à Mayotte X 2 600 €
Equipements de chauffage ou de fourniture d’eau chaude sanitaire fonctionnant avec des capteurs solaires hybrides thermiques et électriques à circulation de liquide X 4 000 €
Pompes à chaleur géothermiques ou solarothermiques X 18 000 €
Pompe à chaleur air/ eau X 12 000 €
Pompes à chaleur dédiées à la production d’eau chaude sanitaire X 3 500 €
Equipements de raccordement, ou droits et frais de raccordement, à un réseau de chaleur ou de froid X 1 800 €
Dépose d’une cuve à fioul X 4 000 €
Systèmes de ventilation mécanique contrôlée double flux autoréglables ou hygroréglables X 6 000 €
Audit énergétique X 800 €
Isolation thermique des parois vitrées X 1 000 €/ équipement
Isolation des murs en façade ou pignon    
Isolation des murs par l’extérieur 15 €/ m2 150 €/ m2
Isolation des murs par l’intérieur 7 €/ m2 70 €/ m2
Isolation des rampants de toiture et plafonds de combles 7 €/ m2 75 €/ m2
Isolation des toitures terrasses 15 €/ m2 180 €/ m2
Equipements ou protection des parois contre les rayonnements solaires, pour les immeubles à La Réunion, en Guyane, en Martinique, en Guadeloupe ou à Mayotte X 200 €/ m2
Sur-toitures ventilées pour les immeubles situés à La Réunion, en Guyane, en Martinique, en Guadeloupe ou à Mayotte 15 € / m2 110 € / m2
Bardages ventilés pour les immeubles situés à La Réunion, en Guyane, en Martinique, en Guadeloupe ou à Mayotte 15 € / m2 105 € / m2
Prestation d’assistance à maîtrise d’ouvrage  150 € 400 €
Ensemble de travaux 3 500 € 50 000 €

Recherche Google News – Cliquez pour lire l’article original