L’actualité de la semaine (du 10 au 17 juin 2022) – cafepedagogique.net

L’actualité de la semaine (du 10 au 17 juin 2022) – cafepedagogique.net

Politique

Pap Ndiaye présente sa feuille de route

Quel ministre sera Pap Ndiaye ? A l’issue du conseil des ministre du 14 juin, il a présenté sa feuille de route pour la rentrée. Elle s’avère être celle d’Emmanuel Macron. Quelques nouveautés : le protocole sanitaire sera revu “avant la rentrée”. Pour faire face dans l’urgence à la crise du recrutement, il annonce une hausse du salaire des contractuels à la rentrée prochaine dans certaines académies. Le nouveau ministre se démarque sur un point. Alors que la presse de droite agite une prétendue multiplication des tenues islamiques dans les écoles, Pap Ndiaye invite à vérifier les faits avant d’agir. Un discours qu’on n’avait  pas entendu depuis longtemps…

Lisez l’article…    

Ministère Ndiaye : Qui pilote l’Education nationale ?

Ministre très novice et remarquablement silencieux, Pap Ndiaye a t-il un cabinet qui puisse l’aider à développer sa politique éducative ? Faute d’une personnalité marquante, le cabinet reflète, quand on l’analyse, la juxtaposition de plusieurs projets politiques. Si la réforme macronienne de la voie professionnelle est très bien portée par plusieurs membres du cabinet, une autre source d’inspiration guide le cabinet. Il est remarquable de voir comment la Cour des Comptes y est, pour la première fois, fortement représentée aux postes clés. Or, quelques mois avant l’élection présidentielle, la Cour a publié pas moins de 4 rapports sur l’Ecole appelant tous à la même réforme : la privatisation de l’Ecole, c’est à dire sa soumission à une nouvelle gestion issue du privé. Avec un ministre novice et le cabinet actuel , cette réforme devrait avancer rapidement.

Lisez l’article…    

Pierre Merle : « L’école du futur » et les fausses solutions du New Public Management

Début juin, après sa réélection, E. Macron a présenté son « école du futur ». Pour l’essentiel, les chefs d’établissement choisiraient les professeurs de « leur équipe » et les expérimentations pourraient être multipliées au niveau local. Telle qu’elle est définie, cette école du futur n’est pas une idée neuve. Elle reprend les thèses de l’ouvrage de J.-M. Blanquer L’école de demain (2016). Inspirée du New Public Management, cette école du futur, loin de résoudre les difficultés récurrentes de l’école française, risque fort de les accentuer.

Lisez l’article…    

Pap Ndiaye annonce de “grands débats” sur l’Ecole

En déplacement le 10 juin dans la Vienne, le ministre de l’éducation nationale a annoncé de grands débats dans les établissements scolaires à la rentrée pour ouvrir les établissements sur leur communauté. Il s’agit de “lutter contre les inégalités scolaires ” et de “projeter le monde éducatif dans une nouvelle dynamique”. Des propos qui font écho à ceux d’E Macron à Marseille le 2 juin. Presque 20 ans plus tard, est-ce le retour de la commission Thélot ?

Lisez l’article…    

Adieu, JM Blanquer

A l’issue du premier tour de l’élection législative dans la 4ème circonscription du Loiret, JM Blanquer est éliminé. Ainsi semble se terminer le bref parcours politique d’un ministre très particulier. Est-ce pour autant la fin du blanquérisme ? Et de ses réformes ? Les uns et les autres pourraient survivre politiquement à leur initiateur.

Lisez l’article…    

Législatives : Pap Ndiaye et JM Blanquer à l’opposé…

“Quelle que soit la configuration aucune voix ne doit aller au Rassemblement national”, a tweeté Pap Ndiaye au matin du 13 juin. “Le combat contre l’extrême droite n’est pas un principe à géométrie variable”. C’est la première fois que le très discret ministre de l’éducation nationale sort de son silence depuis son arrivée au ministère. Il le fait de façon très claire et sur une question de principe. Il le fait aussi alors que la coalition qui soutient E Macron est beaucoup moins claire. Enfin ses propos se démarquent de ceux de JM Blanquer. Interrogé le 12 juin au soir de sa défaite, JM Blanquer appelait à faire barrage à l’alliance de gauche, la Nupes, face au Rassemblement national. “Je le dis très solennellement”, disait JM Blanquer. “L’extrême gauche est un danger aussi important que l’extrême droite. Je le vis dans ma chair depuis le début de la campagne comme depuis 5 années. Il y a une volonté de détruire”.

Lisez l’article…    

Des nominations au cabinet de Pap Ndiaye

Continuité ou pas ? Sept nominations sont effectuées au cabinet de Pap Ndiaye. Anastasia Iline, énarque, ancienne secrétaire générale adjointe de la Cour des Comptes, est nommée directrice adjointe de cabinet. Thomas Leroux devient conseiller aux affaires pédagogiques et aux savoirs fondamentaux. Il avait le même poste dans le cabinet de N Elimas puis dans celui de JM Blanquer. Guillaume Houzel, ancien président de l’Observatoire de la vie étudiante et ancien conseiller de Mme Fioraso est nommé conseiller orientation, enseignement professionnel et apprentissage. Laurent Crusson devient conseiller social. Fanny Jaffray est conseillère culture, mémoire et égalité des chances, un assemblage assez curieux. Luc Pham, nommé Dasen dans les Landes puis les Yvelines par JM Blanquer est conseiller jeunesse, engagement, sport et valeurs de la République. Nicolas Kanhonou est conseiller école inclusive, égalité entre les femmes et les hommes et lutte contre les discriminations.

Lisez l’article…    

Anne Miquel Val conseillère éducation d’E Borne

Ancienne conseillère éducation de Jean Castex, Anne Miquel-Val devient conseillère technique éducation d’Elisabeth Borne, sous la direction de François Weil, chef de pôle. Ancienne CPE et proviseure adjointe, elle était auparavant conseillère sociale au cabinet de N Elimas.

Lisez l’article…    

Politique éducative

Bac : Tripatouillage ou pas des notes ?

A t-on “tripatouillé” les notes du bac pour relever les moyennes des candidats ? L’accusation est relayée par de nombreux professeurs des lycées qui constatent que leurs notes ont été modifiées sans qu’ils en soient informés sur le serveur de correction Santorin. Ce n’est pas l’harmonisation qui les dérange. Mais l’humiliation de voir que leurs compétences et leur travail ne sont pas considérés. Le ministère se défend de toute intervention particulière. Mais il semble bien que des consignes aient été données pour sauver cette première édition du bac Blanquer…

Lisez l’article…    

Bac : Le Snes demande le respect des correcteurs

“L’harmonisation est un exercice légitime mais qui se construit respectueusement entre pairs en prenant en compte l’avis des collègues qui sont ceux qui connaissent le mieux les copies corrigées, comme cela était le cas ces dernières années”, déclare le Snes Fsu. Le syndicat réagit aux modifications massives de notes des épreuves de spécialité qui ont eu lieu. Il “dénonce ce bricolage indigne et exige la transparence sur ce qui s’apparente à des opérations d’harmonisation en masse. Il appelle les correcteurs à demander la communication des PV de la réunion d’harmonisation”. Et il “rappelle son attachement au baccalauréat comme diplôme national, terminal anonyme. Pour lui redonner sa valeur, il est indispensable de remettre à plat la réforme du bac et conforter les correcteurs dans leurs missions”.

Lisez l’article…    

Un rapport sénatorial pousse à la privatisation de l’éducation

Comment remédier à la crise de recrutement de l’éducation nationale ? En laissant les chefs d’établissement recruter et en différenciant les salaires, répond le rapport rédigé par le sénateur LR Gérard Longuet pour la Commission des Finances du Sénat. Il veut  augmenter “la productivité” des enseignants en augmentant leurs missions et en restructurant le réseau d’établissements de façon à en réduire le nombre. Ce rapport sénatorial va un peu plus loin que les annonces d’Emmanuel Macron. Mais il les éclaire en dévoilant l’objectif budgétaire : répartir la marge budgétaire dégagée par la chute du nombre d’élèves dans les années à venir. La privatisation de l’Ecole c’est comme les retraites…

Lisez l’article…    

Tribune : Aurélie Badard : Grand débat ou changement de cap ??

Je pratique l’éducation nationale depuis plus de 25 ans et j’ai déjà assisté (voire participé) à de nombreuses concertations, débats, colloques, conférences et autres causeries sur des thématiques diverses et variées telles que l’ouverture de l’école, la laïcité, la place de l’évaluation, l’innovation, … C’était toujours très intéressant et les rapports qui faisaient suite à ces entretiens étaient riches d’enseignements. Mais, en tant qu’enseignante, je pense que le temps est à l’action. Parce que là, ça commence à tanguer sévèrement…

Lisez l’article…    

Canicule : Le ministère veut-il réellement agir ?

La question de la canicule, qui revient régulièrement, mobilise le Se-Unsa qui demande au ministère de la prévention et de prendre concrètement en mains la question du bâti scolaire. On peut pourtant douter qu’il le fasse. Le ministère a supprimé les CHSCT, seuls organismes à pouvoir faire étudier et suivre cette question. Il avait auparavant supprimer l’observatoire national de la sécurité et de l’accessibilité des établissements d’enseignement, seul organisme qui avait diligent des études nationales sur l’état des batiments scolaires en relation avec les questions de santé. Pour agir il faudrait commencer par restaurer ces organismes utiles.

Lisez l’article…    

Poetrygate à Pantin

“Présents parce qu’obligés un matin de novembre, les collègues d’un lycée venus la messe entendre, furent surpris pour le moins du discours entendu. De dialogue il n’y eut point, les questions pourfendues. Acquiescer sans rien dire, et l’échange banni, à leurs propos souscrire sans répondre, nenni”.   Il ne fait pas bon pasticher La Fontaine dans l’académie de Créteil. Pour avoir réciter cette fable critique des formations obligatoires à la laïcité en conseil d’administration, un enseignant du lycée Marcelin Berthelot de Pantin vien t d’apprendre qu’il faut l’objet d’une procédure disciplinaire pour “comportement professionnel inadapté notamment en donnant lecture lors du conseil d’administration et malgré l’opposition du chef d’établissement d’uen fable qui faisait un descriptif animalier et déplacé de deux personnels de l’éducation nationale”. Un des IPR visés dans la fable avait déposé une plainte pour “outrage sur une personne chargée d’une mission de service public” qui a été classée par le procureur. Ils se sont confiés à la presse ultra conservatrice. Comme dans une autre affaire dans le 93, celle ci semble influente auprès des autorités académiques. Quatre syndicats du 93, le Snes Fsu, Sud 93, la Cgt 93 et la Cnt dénoncent un “poetrygate” et une grève le jour des épreuves de philosophie.

Lisez l’article…    

Une lycéenne reçoit la visite des gendarmes après avoir interpellé Macron

Mettre en difficulté le président de la République a un prix. Laura, une lycéenne de Gaillac (Tarn) en a fait l’expérience. Le 9 juin, devant les caméras, elle demandait à E Macron pourquoi il nommait des ministres faisant l’objet de plaintes pour agression sur des femmes. Le 10 juin, les gendarmes débarquaient dans son lycée pour l’interroger. Selon Laura, dans Le Parisien, la proviseure adjointe de son établissement est venue la chercher pour lui demander si elle acceptait de voir les gendarmes. L’échange avec eux a d’bord porté sur une agression dont elle avait été victime 4 ans plus tôt. Avant d’aboutir à son échange avec le président. “C’était pas à faire”, lui a dit une gendarme avant que son collègue lui reproche de ne pas être passée “par la voie hiérarchique” en écrivant à l’Elysée. Dans un post sur Facebook, les gendarmes du Tarn se sont excusés. “Notre action visait simplement à prendre en compte cette personne qui s’était présentée comme victime pour lui proposer de recueillir une éventuelle plainte”. Dans un tweet, le syndicat des inspecteurs SUI FSU interroge le ministre de l’éducation nationale. “Une lycéenne qui fait preuve d’engagement citoyen, au sujet des violences faites aux femmes, en s’adressant au président de la République est interrogée dans son lycée par des gendarmes. Qu’en pense le ministre de l’éducation ?”

Lisez l’article…    

SNU : Des fonctionnaires alertent

“Tout inspecteur jeunesse et sports (IJS) en « situation normale », devrait proposer au préfet de département de prendre une mesure d’opposition administrative à l’organisation du séjour”, écrit le SEJS Unsa, syndicat de ces inspecteurs, à propos des séjours du Service National Universel (SNU) qui s’ouvrent le 12 juin. Les IJS évoquent “un bricolage politico-administratif” à propos de l’organisation des séjours SNU. Ils soulignent le caractère non universel des séjours, de nombreux jeunes en étant exclus. Des 50 000 volontaires annoncés par le gouvernement, seuls 20 000 devraient être présents selon le SEJS.

Lisez l’article…    

Canicule : Des aménagements au dernier moment

Le ministère de l’éducation nationale a encore attendu le dernier moment pour  prendre une décision qui change le quotidien des écoles et établissements. C’est seulement vers 16h30 que le ministère a annoncé que dans 12 départements (le Tarn, la Haute-Garonne, le Gers, le Tarn-et-Garonne, le Lot-et-Garonne, les Landes, la Gironde, la Charente, la Charente-Maritime, les Deux-Sèvres, la Vienne, la Vendée) les parents pourront garder leurs enfants à domicile le 17 juin. Dans certains départements la décision avait déjà été annoncée de fermer des établissements. Dans ces départements la hausse des températures (39 à 40°C) était connue.

Lisez l’article…    

Enquête ouverte après la plainte de la famille de Samuel Paty contre l’Etat

Après le dépôt d’une plainte le 19 avril par la famille de S Paty pour omission de porter secours, une enquête est ouverte, annonce l’AFP. La plainte, longue de 80 pages, liste les agents des ministères de l’intérieur et de l’éducation nationale qui sont intervenus dans la situation de Samuel Paty. Leur part de responsabilité devra être estimée. Juste après l’assassinat de S Paty, un rapport de l’Inspection générale avait déchargé l’administration de toute responsabilité. Pourtant le rapport montre que, durant la dernière semaine avant l’assassinat , l’action administrative ralentit et au final S Paty se retrouve seul face à son assassin.

Lisez l’article…    

Métier enseignant

Démissions : Qu’est ce qui pousse les enseignants ?

Alors que le taux de démissions est en rapide hausse en France,deux  sociologues, Richard Etienne et Céline Avenel (LIRDEF Université P Valéry de Montpellier) interrogent des enseignants démissionnaires, d’autres qui souhaitent partir et des formateurs sur les raisons de ces départs. Ils montrent comment la formation et l’organisation du système éducatif jouent un rôle dans ces départs.

Lisez l’article…    

Le Snes demande la revalorisation des indemnités d’examen

” Aujourd’hui, la correction d’une copie d’épreuve nationale vaut 5 euros pour le bac et 0,75 euro pour le DNB. Pour les épreuves orales, c’est encore plus indigent puisqu’il s’agit d’une indemnité horaire de 4,11 euros en collège et de 9,60 euros en lycée. Malgré la faiblesse de ces indemnités, on voit encore les rectorats ergoter sur les lots nécessitant l’intervention de deux correcteurs et ignorer la demande de rémunération de l’oral du DNB comme des épreuves de compétences expérimentales au bac (ECE) !” Le premier syndicat du 2d degré relève aussi que ” La part croissante du contrôle continu pour l’obtention des diplômes a consacré à tort l’idée que les missions liées aux examens faisaient partie de l’ensemble des obligations de service déjà rémunérées.” Il demande la revalorisation des indemnités et l’ouverture de discussions sur ces rémunérations.

Lisez l’article…    

Les sujets de philosophie et ceux du bac pro

La liberté consiste-t-elle à n’obéir à personne ? Est-il juste de défendre ses droits par tous les moyens ? Les pratiques artistiques transforment-elles le monde ? Revient-il à l’État de décider de ce qui est juste ? Voilà les sujets de dissertation tombés au bac technologique et général le 15 juin. Mais c’était aussi un jour d’épreuves pour le bac professionnel. En PSE les ca,didats ont travaillé sur le vélo électrique. En éco gestion ils avaient le choix entreun sujet sur les conséquences des interventions de l’Etat sur l’emploi et sur la hausse de la production. En éco droit c’est un sujet sur le rôle de l’Etat sur la politique de l’emploi qui est tombé.

Lisez l’article…    

Bac pro : Les sujets de français et histoire-géo

Les candidats au bac professionnel ont ouvert le 14 juin les épreuves terminales du bac avec les épreuves de français et histoire-géo. En français c’est le programme sur le jeu qui est sorti avec un texte de Leïla Slimani. En histoire-géo, les candidats ont travaillé sur la gestiondu risque d’inondation avec un exemple en Allemagne.

Lisez l’article…    

Les sujets du brevet

81 pays, ceux du groupe 1, en Afrique, Europe et Moyen Orient ont passé les épreuves du brevet le 16 juin. Retrouvez les sujets de français, histoire-géo, maths, sciences.

Lisez l’article…    

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Recherche Google News – Cliquez pour lire l’article original