Xavier Bertrand, en reconquête autant qu’en campagne – Libération