Visite sur le chantier du futur centre E.Leclerc La Crau – De quoi je me MEL

On apprend beaucoup en visitant les chantiers : la gestion des flux, des déchets, la qualité des matériaux ou les process de récupération d’énergie…

Parler de tout ça à l’Assemblée dans un débat sur la loi Climat, c’est intéressant. Mais ramené au carrelage, à des dimensions de complexité et de détails, ça permet de prendre la mesure des difficultés, même quand on veut bien faire.

J’étais cette semaine à La Crau, dans le Var, avec des élus et des collègues, au stade crucial du coulage de la dalle qui formera le sol d’un nouveau E.Leclerc.

Il fera 2.480m2 de vente, soit une taille humaine. C’est un investissement onéreux car le terrain ici, dans le Midi, vaut très cher. Mais les collègues Leclerc de la coopérative Lecasud veillent au grain et cautionnent.

Le petit nouveau, Romain Provost, quadra qui va diriger cet ensemble commercial, est un type super ! D’abord, il a fait NEOMA et comme je préside cette école, je sais par avance que c’est un bon cru. 😂😂 Il a commencé par fricoter du côté de Carrefour International, et notamment Carrefour Belgique où il s’est occupé du non-alimentaire.

Cinq ans d’expérience ainsi acquise, il a rejoint la coopérative internationale d’achats Coopernic pour s’occuper du non-alimentaire. Il y a côtoyé trois de ses futurs “parrains” français : Hervé Jaud (La Roche-sur-Yon) et Anthony Bardot (Montauban) qui achetaient tout le non-alimentaire pour Leclerc France, ainsi que Stanislas Brebrant (Marseille).

Romain a pu apprendre et exceller dans la négociation internationale aux côtés des collègues allemands, italiens et hollandais.

Mais les discussions avec ses collègues français l’ont interpellé sur son destin : monter une entreprise à soi ? Refaire un parcours salarial sur le terrain ? Romain y a vu une opportunité.

Le voilà qui arrive à Nice en 2015. Il est pour 5 ans chez Philippe Lelaure, où du carrelage à l’ordinateur il s’initie à tous les problèmes d’organisation d’achat et de vente.

Et, au final, dans quelques mois, c’est à La Crau qu’il sera adoubé par les consommateurs et ses collaborateurs. La place est chaude. On ne l’y attend pas. Il y a déjà un Carrefour, un Intermarché, un Aldi et un Lidl… Mais ce coureur de fond aime la compagnie et sa femme Alessia a quitté Hertz pour le rejoindre.

Avec mes collègues Leclerc du sud, on est convaincu que Leclerc tient là un couple d’entrepreneurs de belle qualité. Merci pour l’accueil, rendez-vous fin octobre pour l’inauguration !

Recherche Google News – Cliquez pour lire l’article original