VIDEO. Lot-et-Garonne : le chef Mohamed Cheikh cuisine un tiramisu aux fraises dans une exploitation agricole – LaDepeche.fr

l’essentiel Le gagnant de la 12e édition de l’émission Top Chef s’est rendu mercredi 8 juin dans une exploitation agricole de Bias dans le cadre d’un partenariat avec une marque de petits pots pour bébé.

Le chef Mohamed Cheikh, gagnant de la 12e édition de Top Chef s’est rendu dans l’exploitation agricole de Marc Faugeron, à Bias, pour la 5e édition de l’opération « La cueillette des curieux ». Opération qui a réuni plus de 3500 parents et enfants depuis son lancement. Ikram El Bouyahiaoui, responsable marketing de la marque explique « C’est une opération attendue par les parents autant que par les agriculteurs. » Cette opération permet de mettre en relation les familles et les agriculteurs afin de permettre aux consommateurs de mieux comprendre les étapes derrière la création d’un petit pot pour bébé.

Au cours de cette matinée plusieurs ateliers étaient proposés aux familles. L’un est organisé autour de la biodiversité; Il permet aux enfants de comprendre comment se forme le fruit mais également l’importance d’avoir un sol en bonne santé. Une cueillette des fraises de l’exploitation par les enfants et les familles était également au programme. Mais pour cette année, le partenaire de la marque n’était nul autre que Mohamed Cheikh, le gagnant de la 12e édition du concours culinaire Top Chef.

Un chef sensible à l’alimentation des plus jeunes

Le chef était présent pour échanger avec les familles sur l’importance d’une alimentation variée et respectueuse des besoins des plus jeunes. Le chef a préparé un tiramisu aux fraises sous une serre, devant la vingtaine d’enfants présents.« On peut préparer des choses gourmandes en respectant les besoins des jeunes enfants », explique Mohamed Cheikh.

Sur les 3 cueillettes prévues par Blédina, le chef réalisera des recettes simples afin de montrer que les produits trouvés chez les agriculteurs sont les mêmes qui se retrouvent dans les petits pots.

Mohamed Cheikh éprouve une sensibilité particulière pour l’alimentation des jeunes enfants. En effet le jeune papa a travaillé comme animateur BAFA, ce qui lui a permis de se rendre compte de la réaction des enfants face à un plat.« Chez un jeune enfant, les réactions peuvent être diverses et variées en fonction de ce qui se trouve dans l’assiette » s’amuse-t-il.

Engagé pour la biodiversité

Le projet lui tient à cœur car il permet également aux enfants de s’éveiller sur les questions de biodiversité et d’environnement. Il appuie : « Je trouve ça très important d’expliquer à un enfant, ce qu’est une courgette ou pourquoi on la mange d’une certaine façon, quand est-ce qu’elle pousse. » Ces considérations sont d’autant plus importantes pour le chef, à l’heure où l’on peut trouver des melons au mois de décembre dans nos supermarchés. Lui, souhaite permettre aux plus jeunes de se reconnecter avec le cycle naturel des saisons, pour découvrir ce que la nature a de plus beau à offrir. Le chef se réjouit « C’est une très belle opportunité d’être ici, surtout en tant que chef. Il y a une certaine responsabilité quant au lien qu’on tisse entre l’agriculteur et les gens qui goûtent nos plats. Les enfants sont les adultes de demain, c’est pour ça qu’ils sont si importants. »

Recherche Google News – Cliquez pour lire l’article original