Trégastel. Le préfet demande une enquête sur les denrées périmées distribuées aux réfugiés ukrainiens – actu.fr

Stéphane Rouvé, le préfet des Côtes d'Armor, demande une enquête à ses services.
Stéphane Rouvé, le préfet des Côtes-d’Armor, demande une enquête à ses services. ©Archives Le Trégor

Stéphane Rouvé, le nouveau préfet des Côtes-d’Armor, a pris en main, jeudi 19 mai, le dossier des denrées périmées distribuées aux réfugiés ukrainiens, que nous révélions cette semaine. Ses services vont mener l’enquête.

« J’ai demandé à mes services d’établir si les faits constatés dans votre article relèvent, ou non, d’un dysfonctionnement de la chaîne d’approvisionnement du centre ».

Stéphane Rouvé, préfet des Côtes-d’Armor

« Pas de maîtrise sur les apports extérieurs »

À lire aussi

Par ailleurs le nouveau préfet rappelle le fonctionnement de ce type de centre : 

« Si la distribution de l’aide alimentaire est réalisée deux fois par semaine auprès de chacune des familles, les associations n’ont en revanche pas la maîtrise des apports extérieurs de marchandises, qui pourraient être réalisés en dehors de ce circuit agréé, par lequel, comme pour chaque centre, les associations responsables de la livraison des marchandises s’approvisionnent exclusivement auprès de la banque alimentaire. »

Le préfet rappelle aussi la différence entre date limite de consommation et date de durabilité minimale des produits. 

Des produits largement dépassés

Pour autant dans notre article, nous faisions état, photos à l’appui, de produits dont la date de consommation était dépassée depuis plus d’un an pour certains, voir plus pour d’autres. 

La mairie de Trégastel avait fait un signalement à la préfecture avant la publication de l’article.

704 déplacés Ukrainiens

Stéphane Rouvé signale aussi que dans le département des Côtes-d’Armor : 

« 485 titres de séjour, 261 attestations pour mineurs et 299 cartes Ada ont été délivrés couvrant 587 personnes. 704 déplacés ukrainiens bénéficient actuellement de la couverture santé (puma et css) et 148 enfants sont scolarisés dans le département ».

Lors de notre reportage, aucune des associations n’avait souhaité répondre à nos questions. 

Vidéos : en ce moment sur Actu

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Le Trégor dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Recherche Google News – Cliquez pour lire l’article original