Terrain de moto-cross à Templeuve-en-Pévèle: un projet mort-né – La Voix du Nord


Luc Monnet, le maire de Templeuve-en-Pévèle, a rendu un avis détaillé sur le projet de terrain de BMX en face des Écuries de Bois-le-Ville. Il ne verra pas le jour.

Cédric Gout

Publié: 12 Juin 2022 à 10h44

Temps de lecture:
3 min

« La commune de Templeuve en Pévèle a appris par les réseaux sociaux, et sans en avoir préalablement été alertée, qu’une structure souhaitait créer un terrain de moto-cross, sur son territoire, entre Templeuve et Louvil. À grand renfort de communication, cette structure a indiqué avoir trouvé un terrain mis à disposition par un propriétaire faisant fi des règles en vigueur. Chacun peut avoir des envies, des passions, des rêves, encore faut-il au préalable mesurer la faisabilité d’un tel projet. Cela aurait dû être le rôle du propriétaire. À tout le moins, la faute n’incombe pas aux porteurs du projet. » Luc Monnet apporte des précisions (nous avions évoqué le projet dans notre édition de vendredi).

Une zone naturelle. Le foncier appartient en grande partie au même propriétaire. L’ensemble des parcelles est situé en zone Npi. La zone N est une zone naturelle et forestière de protection des espaces et paysages naturels et de l’espace rural. En sus, le secteur Np correspond à une zone de protection stricte des espaces naturels et paysages. Le secteur Npi est soumis au risque d’inondation par débordement et est identifié dans le cadre du PPRi (Plan de protection des risques d’inondations) de la Marque. En secteur Npi, sont autorisés les affouillements et exhaussements liés à la réalisation de bassins de retenue des eaux réalisés par la collectivité publique dans le cadre de la loi sur l’eau pour la lutte contre les crues. On ne peut pas, par conséquent, toucher à ces terres.

« Ce projet n’a aucune chance de voir le jour tant il impacterait le milieu naturel du site »

Une zone humide classée. En tout, 86 % de l’unité foncière est classée en Espace boisé classé (EBC). Ce classement interdit tout changement d’affectation, ou tout mode d’occupation des sols, si ces opérations compromettent la conservation, la protection ou la création des boisements. Il est donc possible de construire malgré le classement en EBC, à condition que le projet ne compromette pas la conservation et la protection des boisements.

Toute la zone est soumise au risque d’inondation et identifiée en zone à dominante humide. Elle est traversée par une ligne électrique haute tension. Dans le cas d’une ligne électrique aérienne, sont interdites certaines catégories d’établissements recevant du public, comme ceux de plein air. Elle est dans une Zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF).

D’autre part pour un terrain de moto-cross, la Préfecture doit donner son accord et ce projet peut être soumis à enquête publique.

Le maire de Templeuve-en-Pévèle conclut : « Ce projet n’a aucune chance de voir le jour tant il impacterait le milieu naturel du site, sans compter les nuisances qu’il occasionnerait. Nous pensons aux milliers d’habitants qui subissent déjà celles de l’autoroute, des avions, des lignes à haute tension. Nous précisons, afin d’éviter les amalgames, que les buttes le long de l’autoroute ne sont pas situées dans le même zonage et qu’elles ont pu être réalisées avec des permis d’aménager. »

ButtesfévrierButtesfévrier


Lire aussi

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :

Lois et règlements
Motocross
Inondation
Templeuve (59242, Nord)

Marc Leblanc
Ce sont toujours les mêmes quartiers que l’on “densifie”, jamais les villes comme Bondues, Marcq ou Wasquehal. La MEL doit arrêter de concentrer tout Lire plus

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original