De grands édifices aux façades grises peu engageantes avec, d’un côté, le quartier de l’Esplanade et de l’autre, celui de la Krutenau. Bienvenue à la cité administrative de Strasbourg ! L’énorme complexe, qui s’étend sur près de 30.000 m² et 11 bâtiments, n’est pas le lieu le plus connu de la capitale alsacienne.

Il est pourtant très fréquenté. Chaque jour, 900 agents s’y rendent, quand ils ne sont pas en télétravail. Et 600 supplémentaires les rejoindront en 2023. Au total, 17 services de l’Etat sont déjà représentés, comme l’Office national des forêts (ONF), l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) etc. « C’est un symbole visible de la présence de l’Etat dans les territoires », résume la préfète du Grand-Est Josiane Chevalier.

La cité administrative vue aujourd'hui depuis le début de la rue du maréchal Juin.
La cité administrative vue aujourd’hui depuis le début de la rue du maréchal Juin. – T. Gagnepain / 20 Minutes

Un symbole visible et… Vieillissant. Pas illogique car à Strasbourg, la cité administrative, dite Gaujot, a emprunté les locaux d’un ancien hôpital militaire. D’autres ont vu le jour dans les années 90 mais l’ensemble est aujourd’hui soit mal adapté, soit vétuste. D’où un large plan de rénovation lancé par l’Etat pour un montant global de 54,7 millions d’euros. Les travaux devraient durer cinq ans. Pour quel résultat ?

« Nous avons voulu changer l’image du lieu en préservant son identité », répond Olivier de Crécy. Son cabinet, Rey-de Crécy, qui travaille également sur le chantier du stade de la Meinau, a cette fois remporté l’appel d’offres avec Oslo architectes, les concepteurs du programme Osmose à côté du Parlement Européen. Mais aucun des deux projets cités ne ressemblera à celui-là. « Là, ce sera plutôt une architecture rigoureuse et efficiente », résume-t-il avec son homologue Nicolas Parent.

Un nouvel immeuble au style contemporain

Sur les 11 bâtiments, 5 seront totalement réhabilités et 6 autres rénovés en site occupé, c’est-à-dire sans déplacer les occupants. Tous bénéficieront de travaux visant à améliorer les performances énergétiques et le confort de travail en général. « On vise l’amélioration de l’usage des locaux », synthétise François Dutilleul, du groupe nordiste de BTP Rabot Dutilleul.

Plus impressionnant et à la place d’édifices hors d’usage et bientôt détruits, un nouvel immeuble verra le jour côté rue de l’hôpital militaire. Sur six étages et dans un style très contemporain. « Dans une écriture sobre et qui fait écho aux bâtiments historiques », estiment les architectes. L’ensemble donnera sur un petit parc avec, au fond, un restaurant administratif tout neuf qui accueillera aussi une crèche.

La vue oblique du futur ensemble.
La vue oblique du futur ensemble. – Oslo architectes et Rey – de Crécy atelier d?architecture.

« Vous avez peut-être dessiné la cité administrative de demain », leur a dit la préfète lors de la pose de la première pierre cette semaine en parlant d’une architecture « contemporaine voire futuriste ». En tout cas toujours plus engageante que celle actuelle…

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Strasbourg : « Chantier emblématique », la cité administrative va reprendre un coup de jeune – 20minutes.fr
Étiqueté avec :