La rénovation énergétique est au cœur de bon nombre de projets et enjeux depuis quelques années. Visant à améliorer la performance énergétique d’un logement mais aussi à lutter contre les émissions de CO2, elle est encadrée par des familles de travaux, des dispositifs et conditionnée par des aides financières. Le lancement de France Rénov’ vient renforcer le dispositif d’aide.

Le 12 janvier 2022, Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au Logement, a inauguré le nouveau service public de la rénovation énergétique des logements : France Rénov’. Avec pour objectif d’éradiquer les passoires thermiques, le service se veut être un guichet unique pour simplifier l’information et l’accès aux aides relatives à la rénovation énergétique. Les propriétaires privées souhaitant réaliser des travaux pour améliorer les performances énergétiques de leur logement pourront désormais être accompagnés par le service qui compte déjà 1000 conseillers sur tout le territoire.

Qu’est-ce qu’une rénovation énergétique ?

La rénovation énergétique des bâtiments (logements de particuliers comme locaux d’entreprise) réunit un ensemble de travaux qui doit aboutir à une meilleure performance (ou efficacité) énergétique. Autrement dit, de tels travaux permettent de mieux maîtriser sa consommation d’énergie, de faire baisser sa facture d’énergie mais aussi de réduire ses émissions de CO2. Et ce dernier objectif est de taille puisque le bâtiment reste un secteur fortement pollueur en gaz à effet de serre dans l’Hexagone avec les transports, l’industrie, l’agriculture ou encore le secteur tertiaire. Cet ensemble d’activités est connu pour participer activement au réchauffement climatique, vaste problématique qui oblige chaque gouvernement dans le monde à revoir son mode de vie.

Mais, à l’échelle individuelle, la rénovation énergétique améliore la qualité de vie, notamment grâce à une isolation thermique de meilleure qualité, à des équipements de chauffage plus efficaces ou encore à des systèmes de ventilation plus modernes. Parmi les habitations concernées et prioritaires, celles qui sont considérées comme des “passoires énergétiques”, c’est-à-dire des logements très mal isolés entraînant des surconsommations d’énergie. Le plus souvent, il s’agit de bâtiments datant des années 1970, période à laquelle un poste de travaux clé tel que l’isolation thermique n’était pas encore pris en considération.

Quels sont les travaux concernés par la rénovation énergétique ?

La rénovation énergétique des bâtiments prévoit un ensemble de travaux par poste : isolation, chauffage, ventilation. Ces trois postes forment le triptyque gagnant et pour vous aider à bien choisir les équipements comme les techniques, vous êtes accompagnés et conseillés par des professionnels du bâtiment. A ce titre, on entend beaucoup parler d’artisans RGE, traduisez Reconnu garant de l’environnement. Ce label garantit l’implication de ces pros du bâtiment dans la réalisation de travaux de rénovation énergétique et l’usage des énergies renouvelables.

Les travaux d’isolation

Prioritaire dans le cadre d’une rénovation énergétique, l’isolation thermique permet d’allier performance énergétique et baisse des émissions de gaz à effet de serre. Sans compter qu’une mauvaise isolation entraîne une perte d’énergie et fait grimper la facture d’énergie chaque mois. Parmi les zones à isoler, le toit qui, d’après les chiffres de l’agence de la transition écologique (ADEME), génère près de 30 % des déperditions thermiques, mais aussi les sols et les murs. Matériaux, épaisseur, techniques, autant de paramètres sont intégrés par les professionnels pour réaliser une isolation thermique performante.

Les travaux de chauffage

Sans une bonne isolation thermique, point de chauffage efficace ! C’est pourquoi isoler est le premier chantier à mener. Ensuite, le choix des équipements de chauffage et du type d’énergie sont deux points clés dans le cadre d’une rénovation énergétique. Radiateurs programmables, robinets thermostatiques, chaudières à condensation, radiateurs à eau douce, autant d’équipements préconisés afin de gagner en performance et en confort au quotidien.
Et l’usage des énergies renouvelables prend tout son sens avec les équipements de chauffage puisque l’énergie solaire (panneaux solaires photovoltaïques, chauffe-eau thermodynamique…), la géothermie (pompe à chaleur géothermique), la biomasse (poêles à granulés de bois ou à pellets) ou encore l’aérothermie (pompe à chaleur Air-Air ou PAC Air-Eau) permettent de répondre aux principaux enjeux de la rénovation énergétique.

Les travaux de ventilation

Un logement sain et correctement aéré est aussi gage d’économies d’énergie et de confort. La rénovation énergétique intègre donc la ventilation parmi les postes clés. De nos jours, la ventilation mécanique contrôlée (VMC), simple ou double flux, est l’équipement préconisé afin de conserver un air de qualité et un logement assaini. Il existe même la ventilation mécanique répartie (VMR), une technologie qui assure le renouvellement de l’air dans chaque pièce de façon indépendante, et la ventilation mécanique par insufflation (VMI), système qui renouvelle l’air en injectant de l’air extérieur, filtré et chauffé au préalable.

Portes et fenêtres concernés aussi

D’autres familles de travaux sont recommandées dans le cadre d’une rénovation énergétique, notamment le remplacement des ouvrants (portes et fenêtres) afin d’assurer à la fois une bonne isolation thermique et phonique du logement.

Quelles aides et conditions d’éligibilité en 2022 ?

Plusieurs dispositifs, aides et conditions existent et sont susceptibles d’évoluer d’une année sur l’autre dans le cadre de la loi de finances. Nous allons passer en revue les principaux pour 2022, cette liste étant non exhaustive.

La naissance de France Renov’

Dernier né dans le cadre de la loi climat et résilience, France Renov’ est un service public actif depuis le 1er janvier 2022. Fondé par le Ministère de la Transition écologique, il aide les particuliers aux revenus modestes qui ont envie de réaliser des travaux de rénovation énergétique. Gratuits, objectifs et personnalisés, les conseils donnés permettent un accompagnement tout au long des travaux. France Renov’, c’est bien sûr un site internet riche en informations dédiés, des espaces conseils et des points d’accueil répartis partout en France, un numéro unique (le 0 808 800 700) afin de s’entretenir avec des conseillers sur l’ensemble du processus ou encore un outil de simulation d’aides financières.

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’, anciennement Crédit d’impôt transition écologique (CITE), est une aide financière proposée par France Rénov’ destinée aux ménages les plus modestes qui vivent dans des logements (résidence principale) mal isolés (passoires thermiques). Accompagnement, taux de financement privilégié et travaux d’envergure sont prévus dans ce dispositif qui voient ses modalités inchangées en 2022.

MaPrimeRénov’ Sérénité  (anciennement Habiter Mieux Sérénité par l’Anah)

Cette aide est proposée par l’Agence nationale de l’habitat (Anah) aux personnes aux revenus modestes à très modestes afin de les accompagner dans des travaux de rénovation au sein de leur résidence principale. Ce coup de pouce financier est calculé en fonction du montant des travaux mais il ne peut dépasser 18 000 euros.

Prime Coup de pouce économies d’énergie

Cette prime réunit deux aides dédiées : l’une pour l’isolation, l’autre pour le chauffage. Elle permet aux particuliers de réaliser des travaux de rénovation énergétique tels que l’isolation de la toiture, des combles ou des planchers bas et l’installation d’équipements de chauffage utilisant les énergies renouvelables.

TVA à taux réduit à 5,5 %

Intervenant dans le cadre de travaux de rénovation énergétique, la TVA à taux réduit à 5,5 % est appliquée à la condition de faire appel à un professionnel tant pour les travaux que les équipements.

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Rénovation énergétique : lancement de France Rénov’ – Déco