Olivier Véran, pourquoi le Covid long n’est pas reconnu comme une affection de longue durée ? – Le Parisien