L’urbanisme, un facteur déterminant de la santé publique – Santé sur le Net

En France en 2020, environ 80 % de la population vit dans un espace urbain. Les Français côtoient le milieu urbain pour y vivre, y travailler, y faire des activités sportives ou culturelles… Quelle est l’influence de l’urbanisme sur la santé des populations ? Santé Publique France vient de consacrer un dossier sur ce sujet. Détails.

urbanisme et santé

urbanisme et santé

Urbanisme et santé

Plusieurs aspects de la vie quotidienne apparaissent comme des facteurs déterminants de la santé des populations :

  • Le logement ;
  • La situation sociale et économique ;
  • Les conditions de vie ;
  • La pollution atmosphérique ;
  • L’exposition à différentes nuisances (odeurs, bruits, …).

L’urbanisme peut-il aussi influencer la santé des Français, c’est-à-dire leur bien-être physique et mental ?

Le dossier publié par Santé Publique France est catégorique, l’urbanisme constitue un déterminant majeur de la santé des populations, bien que son importance soit encore mal reconnue et largement sous-estimée. Ainsi, à partir de ce constat, deux situations s’opposent :

  • Certains types d’urbanisme peuvent nuire à la santé des Français qui y vivent ;
  • D’autres peuvent contribuer à préserver ou améliorer la santé.

L’urbanisme favorable à la santé, un concept nouveau …

Les types d’urbanisme propices à une meilleure santé sont appelés urbanisme favorable à la santé. Ce nouveau concept est en plein essor, dans les politiques d’aménagement du territoire et de santé publique. Les projets d’urbanisme favorables à la santé doivent prendre en compte différentes dimensions. Elles étaient jusque-là éloignées des préoccupations des urbanistes et des décideurs :

  • La qualité de vie des habitants (proximité d’espaces verts ou de zones de pratique sportive, facilité d’accès à des mobilités douces …) ;
  • Leur bien-être (accessibilité aux structures de soins, lien social …) ;
  • L’impact sur l’environnement (pollution de l’air, nuisances sonores ou olfactives …).

L’urbanisme favorable à la santé doit également tendre vers une réduction voire une disparition des inégalités sociales et territoriales de santé. Plusieurs expériences ont pu être menées en France en ce sens, avec des premiers retours d’expériences positifs en termes de santé des populations concernées. Dans cet urbanisme « idéal », environnement, santé et aménagements urbains sont étroitement liés.

… mais en plein essor !

Pour développer de tels projets, des échanges et partenariats entre les acteurs de l’aménagement du territoire et les acteurs de la santé publique sont incontournables. L’urbanisme favorable à la santé devient progressivement un enjeu de santé publique, renforcé par deux phénomènes :

  • Le changement climatique, dont les conséquences peuvent être particulièrement fortes dans les grandes villes ;
  • La pandémie de la Covid-19, dont les confinements ont été plus durement ressentis en zone urbaine qu’en zone rurale ou péri-urbaine.

L’urbanisme favorable à la santé est une tendance forte, avec plusieurs projets en préparation en France, notamment à Grenoble, Rennes ou Besançon, mais aussi dans plusieurs pays étrangers. La prise en compte de l’urbanisme comme déterminant de la santé pourrait devenir incontournable dans les années à venir. Cela permettrait d’améliorer la santé de celles et ceux qui vivent dans les zones urbanisées, en particulier dans les grandes agglomérations.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– L’urbanisme : un déterminant majeur de la santé des populations. Le dossier de La Santé en action n°459, mars 2022. santepubliquefrance.fr. Consulté le 22 juin 2022.
– Urbanisme et santé. solidarites-sante.gouv.fr. Consulté le 22 juin 2022.

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original