Les hausses des taux d’intérêt jouent sur le moral des acheteurs de maisons – LesAffaires.com

Gardons en tête que la turbulence des marchés actuels l’est tout autant pour les consommateurs que pour les investisseurs et créanciers. (Photo: 123RF)

BLOGUE INVITÉ. À l’approche d’une nouvelle hausse des taux, il est clair que le marché de l’immobilier est en train de changer. Ce sentiment se retrouve dans le dernier rapport mensuel sur les prêts hypothécaires de nesto, qui montre que les nouveaux achats sont en baisse, tandis que les renouvellements et les refinancements sont en hausse. Le dénominateur commun ? Les gens hésitent à entrer sur le marché et se précipitent pour obtenir des bas taux tant qu’ils le peuvent encore. On est loin de l’état d’esprit des acheteurs de 2021. 

En examinant de près les données exclusives du début de 2022 à la fin d’avril 2022, il devient évident que l’état du marché du logement et de l’économie a un impact considérable sur les propriétaires (actuels et potentiels) de diverses manières.

Nous avons remarqué que les renouvellements et les refinancements étaient en hausse dans tous les domaines, alors que les achats de nouvelles maisons étaient en baisse. Cela montre l’impact que les hausses actuelles des taux d’intérêt ont sur le moral des acheteurs de maisons.

À l’heure actuelle, un peu plus de 55% de notre demande globale provient d’utilisateurs intéressés par l’achat d’une nouvelle maison, contre 65% quatre mois auparavant. Comparez cela avec l’augmentation actuelle des renouvellements, qui est d’un peu plus de 30%, le plus haut niveau depuis deux ans. 

Cela montre qu’en raison d’un certain nombre de facteurs, comme la hausse des taux d’intérêt et un marché immobilier en pleine expansion, moins de personnes sont en mesure d’obtenir un nouveau prêt hypothécaire et plus de personnes sont intéressées par le renouvellement de leur prêt actuel, car l’avenir est inconnu.

Alors que les propriétaires actuels s’empressent de profiter des faibles taux d’intérêt actuels avant une nouvelle hausse, l’hésitation empêche les nouveaux acheteurs de contracter un nouveau prêt hypothécaire.

Le deuxième trimestre est encore en cours de développement, mais l’histoire semble tenir la route pour les renouvellements. Cela ne fera qu’augmenter dans les mois à venir avec la nouvelle d’une autre hausse des taux d’intérêt de la Banque du Canada. 

Ces données démontrent clairement la nervosité des consommateurs et du marché. Alors que certains secteurs semblent vouloir se stabiliser, il est encore très difficile de prévoir ce que les prochains mois nous réservent. L’impact et les conséquences de ces données, malgré que très révélatrices, ne doivent pas pour autant être alarmants systématiquement. L’impact peut être minime ou considérable selon la situation spécifique à chaque emprunteur. Avant de prendre une décision quelconque, que ce soit de vendre, acheter, refinancer, renouveler de façon anticipée, assurez-vous de bien comprendre l’impact à court et moyen terme. 

Gardons en tête que la turbulence des marchés actuels l’est tout autant pour les consommateurs que pour les investisseurs et créanciers. L’impartialité et l’analyse des besoins tout en étant conscient des conséquences sont d’autant plus critiques à décoder afin de prendre des décisions éclairées. Assurez-vous d’obtenir les informations de sources fiables et solliciter l’avis d’experts pour bien vous éclairer. 

Surtout, n’oubliez pas de magasiner votre taux d’intérêt lors de votre renouvellement, vous pourriez sauver beaucoup d’argent à long terme. 

Pour tous les informations complètes de la recherche nesto-mètre du mois de mai, cliquez ici.

Note: Ceci représente mon opinion et mon expérience personnelle, et non celle de nesto inc. Je ne suis ni courtier hypothécaire ni courtier immobilier.

Recherche Google News – Cliquez pour lire l’article original