Législatives 2022 EN DIRECT : LR s’imagine « bloc décisif » capable de créer « la surprise »… – 20 Minutes

13h24 : Le programme économique de la Nupes suscite le débat

« Si la France dépensait trop et devait emprunter encore davantage, elle inspirerait moins confiance à ses prêteurs et le coût de sa dette pourrait augmenter rapidement », a averti François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, sur BFM Business. Une critique en creux des 250 milliards d’euros annuels de dépenses publiques supplémentaires annoncées dans le programme de la Nupes. Avec 267 milliards d’euros de recettes annuelles anticipées en contrepartie.

« La Nupes a un programme de ruine économique du pays », cinglait de son côté le ministre des Comptes publics Gabriel Attal, dans un entretien au Monde publié mercredi. Des critiques sur le coût du programme de la Nupes qui « mettent le gouvernement en porte-à-faux par rapport à la séquence de la crise Covid », quand ouvrir les vannes de la dépense publique « ne posait plus de difficulté », juge pour sa part le directeur du Cevipof Martial Foucault.

D’autant que les mesures économiques de la coalition des gauches – « annulation » de la dette publique détenue auprès de la BCE, rétablissement de l’ISF, désobéissance à « certaines règles » européennes – ont aussi des partisans. Plus de 170 économistes, dont l’emblématique Thomas Piketty, ont ainsi signé jeudi une tribune sur le site du Journal du dimanche pour soutenir le programme économique de la Nupes et la « rupture avec le néolibéralisme ».

Recherche Google News – Cliquez pour lire l’article original

Recherche Google News – Cliquez pour lire l’article original