Législatives 2022 : bientôt l’heure du résultat, des sondages serrés… – Linternaute.com

Législatives 2022 : bientôt l'heure du résultat, des sondages serrés et une campagne virulente

Législatives 2022 : bientôt l'heure du résultat, des sondages serrés et une campagne virulente RÉSULTATS LÉGISLATIVES. Le 2e tour des élections législatives aura lieu ce dimanche 19 juin. L’aboutissement d’une campagne finalement électrique à l’issue plus qu’incertaine. Les dernières actus en direct…

14:00 – Résultats des législatives ce dimanche : trois scénarios possibles

Nous connaitrons dimanche soir la composition de la nouvelle Assemblée nationale. Trois scénarios sont envisageables : dans le premier, le camp d’Emmanuel Macron, la confédération Ensemble!, obtient une majorité absolue dans la chambre, c’est-à-dire au moins 289 sièges. Dans ce cas, le rôle de l’Assemblée serait similaire au mandat précédent et le chef d’Etat n’aurait pas de mal à faire appliquer son programme. Deuxième scénario, probable : Ensemble! arrive en tête mais n’obtient qu’un majorité relative. Il faudra alors que le camp présidentiel s’entende ponctuellement avec des forces d’opposition, très probablement les députés LR, pour faire voter ses lois.

Dernier scénario : une force d’opposition obtient une majorité, relative ou absolue. Emmanuel Macron devra alors procéder à une cohabitation, en nommant un Premier ministre de la formation arrivée en tête. La force politique la plus susceptible d’atteindre cet objectif est la Nupes, même si ce scénario reste peu probable.

13:30 – Qui est candidat au second tour des élections législatives dans votre circonscription ?

Pour ce deuxième tour, les candidats qui se sont qualifiés dimanche dernier ont du déposer une nouvelle candidature en préfecture, afin de confirmer qu’ils se maintenaient dans la course. Découvrez, pour chaque circonscription, les candidats qui participeront à ce deuxième round des élections législatives : Linternaute met à votre disposition une carte interactive ici.

13:00 – Quel objectif pour le RN dans ces élections législatives ?

Pourtant arrivé au 2e tour de la présidentielle avec Marine Le Pen en avril, le Rassemblement national s’est vu confisquer son statut d’adversaire principal d’Emmanuel Macron dans cette campagne. A l’approches des législatives, c’est bien la Nouvelle union populaire écologique et sociale qui s’est imposée comme seule force pouvant concurrencer la confédération Ensemble! dans ces élections. Face aux ambitions de la Nupes de remporter une majorité à l’Assemblée, le RN a d’abord crié au mensonge : “Emmanuel Macron va avoir sa majorité”, déclarait Jordan Bardella avec résignation le 6 mai. Depuis, le discours a changé. Hier, Marine Le Pen appelait les électeurs à “faire d’Emmanuel Macron un président minoritaire”. Le RN espère, en premier lieu, obtenir pour la première fois un groupe parlementaire, c’est-à-dire au moins 15 députés.

12:45 – Vérifiez les horaires de vos bureaux de vote avant le second tour des élections législatives

Tous les bureaux de vote de métropole ouvriront ce dimanche à 8h. La plupart fermeront dimanche soir à 18h, avec des dérogations jusqu’à 19h et 20h dans certaines villes, notamment Paris. L’adresse de votre bureau de vote est la même que lors du premier tour des législatives, et également la même que pour les deux tours de la présidentielle 2022. Elle figure d’ailleurs sur votre carte électorale. Rappelons que la carte électorale, si elle est recommandée, n’est pas obligatoire pour voter. Seule une pièce d’identité est indispensable.

12:30 – 1148 candidats se présentent au 2e tour des législatives 2022

Ce sont 1148 candidats qui se présentent au suffrage des Français ce dimanche, pour le second tour des élections législatives. La confédération Ensemble! sera la plus présente sur les bulletins de vote, elle qui aligne encore 417 candidats pour ce deuxième round. La nouvelle union populaire écologique et sociale en présente quant à elle 380, sans compter les quatre insoumis élus dès le premier tour. Du côté du Rassemblement national, on compte encore 208 candidats en lice, tandis que les Républicains et leur alliés participeront au 2e tour dans 76 circonscriptions.

12:16 – Que serait la proportionnelle aux élections législatives ?

Le résultat des élections législatives 2022 serait sans doute bien différent s’il s’agissait d’un scrutin à la proportionnelle. Mais qu’est-ce que la proportionnelle ? Ce mode de scrutin est évoqué depuis plusieurs années, dans presque tous les camps politiques, comme une possibilité de rendre l’Assemblée nationale française plus représentative des opinions du peuple. En effet, dans une élection à la proportionnelle, en un seul tour, les sièges sont attribués en nombre proportionnel au score signé par chaque parti. Ainsi, des partis extrêmes comme le Rassemblement national, à qui le deuxième tour cause souvent du tort, auraient des chances d’être davantage représentés à l’Assemblée.

12:05 – Une campagne législative entachée par des violences politiques

Jeudi soir, la candidate LFI Raquel Garrido a été agressée à Drancy par un jeune homme, avec son équipe de campagne, au renfort de gaz lacrymogènes. Le 9 juin, le député LREM Benoit Simian portait plainte pour “très violente tentative d’intimidation”, après avoir été poursuivi en voiture en pleine nuit. Le 2 juin, le candidat de la Nupes Stéphane Ravacley, dans le Doubs, découvrait des tags nazis et racistes sur son affichage de campagne. D’autres actes de violence et d’intimidation ont été recensés au cours de cette campagne, donnant lieu à plusieurs plaintes.

11:51 – Dans l’Ain, net avantage à Damien Abad, malgré des signalements pour violences sexuelles

Le résultat du ministre des Solidarités sera scruté avec attention dans ces élections législatives, car il joue son poste au gouvernement : il est en effet candidat dans la 5e circonscription de l’Ain. Arrivé en tête avec un peu d’avance au 1e tour (33,38% contre 23,58% pour Florence Pisani de la Nupes), Damien Abad doit désormais transformer l’essai. D’autant que son image est quelque peu entachée par les signalements pour violences sexuelles révélés par Médiapart quelques jours après sa nomination au gouvernement. Un troisième signalement a été publié par le média mardi dernier. Aucune plainte n’a cependant été posée et aucune enquête ouverte.

11:45 – Quel sera le résultat du président de l’Assemblée aux législatives 2022 ?

Richard Ferrand est l’actuel président de l’Assemblée nationale. Ce fidèle d’Emmanuel Macron se présente au suffrage des Français dimanche 19 juin dans la 6e circonscription du Finistère, dont il est le député sortant. Arrivé en tête au premier tour, il n’avait cependant pas une avance très tranchée : 33,56%, contre 31,16% pour la candidate de la Nupes, Mélanie Thomin, qui l’affrontera dimanche. Le résultat, dans cette circonscription, dépendra beaucoup des reports de voix des électeurs du RN et du LR, arrivés respectivement en 3e et 4e position dimanche dernier.

11:33 – Christophe Castaner sera-t-il réélu dans les Alpes-de-Haute-Provence ?

Le président du groupe LREM à l’Assemblée est en ballotage favorable dans sa circonscription, la 2e des Alpes-de-Haute-Provence. Au 1e tour des élections législatives, dimanche dernier, Christophe Castaner est arrivé en première position d’une très courte tête : il a recueilli 30,16% des suffrages exprimés, tandis que Léo Walter, candidat de la Nupes arrivé en deuxième position, signait un score de 29,3%. Les reports de voix seront-ils favorables à l’ancien ministre de l’Intérieur ? Encore un résultat à scruter attentivement demain soir.

11:21 – Trois ministres en ballotage défavorable, leurs résultats au 2e tour des législatives sera scruté

Sur la quinzaine de membres du gouvernement qui se sont présentés au 1e tour des élections législatives, tous ont été qualifiés au 2e tour. Cependant, trois sont arrivés en deuxième position. Il s’agit de Clément Beaune, ministre de l’Europe (7e circonscription de Paris), d’Amélie de Montchalin, ministre de la transition écologique (6e de l’Essonne) et de Stanislas Guerini, ministre de la fonction publique (3e de Paris). Leurs résultats au 2e tour des législatives sont donc attendus avec inquiétude par le camp présidentiel : s’ils perdaient, ils devraient quitter le gouvernement, a confirmé l’Elysée.

11:03 – Pour certains Français de l’étranger et des outre-mer, le 2e tour des législatives a lieu ce samedi

Comme pour le premier tour des élections législatives, ce scrutin est anticipé dans certains territoires d’outre-mer et à l’étranger : les Français résidants dans les zones Amérique et caraïbes se rendent aux urnes ce 18 juin, pour ceux qui n’ont pas déjà voté en ligne. La Guadeloupe, la Guyane, la Martinique, St-Barthélémy, St-Martin, St-Pierre-et-Miquelon tiennent également leur second tour ce samedi. Les résultats de ces circonscriptions devraient donc nous parvenir avant ceux de la France métropolitaine.

10:51 – Ces législatives auront été l’occasion d’une alliance historique des gauches

Quel que soit le résultat des élections législatives dimanche soir, la campagne aura vu la constitution d’une coalition historique de toutes les principales formations de gauche du pays. Les tractations ont commencé quelques jours après la présidentielle. Alors que les Insoumis, les communistes, les socialistes et les écologistes s’étaient présentés en ordre dispersé au scrutin d’avril, des négociations se sont rapidement ouvertes pour faire front commun aux législatives. A l’appel de Jean-Luc Mélenchon, qui a invité les Français à l’”élire Premier ministre” en lui donnant une majorité à l’Assemblée nationale, écologistes, communistes puis socialistes sont entrés en discussion avec LFI. A l’issue de négociations express mais houleuses, les quatre formations, ainsi que des partis plus petits, se sont rassemblés sous l’étiquette commune de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes). Celle-ci a présenté un candidat unique dans chacune des 577 circonscriptions électorales, en plus de proposer un programme commun de 650 propositions.

10:32 – Jean Michel Blanquer a annoncé déposer un recours juridique sur les résultats des législatives dans le Loiret

Arrivé troisième dimanche dernier dans la 4e circonscription du Loiret; Jean-Michel Blanquer a annoncé, dès le lendemain, son intention de déposer un recours au conseil constitutionnel. L’ancien ministre accuse le candidat de la Nupes, Bruno Nottin, arrivé devant lui avec seulement 189 voix d’avance, d’avoir “violé plusieurs règles électorales pendant la campagne. Par exemple, faire des postes Facebook qui sont sponsorisés vers les électeurs, c’est interdit. Par exemple, faire venir des gens pour me parodier et éditer des tracts qui imitent mes tracts en disant des choses inexactes.”

10:25 – Ces candidats éliminés dès le premier tour des élections législatives

Dimanche dernier, certains candidats pourtant très en vue ont été balayés dès le premier tour des législatives. Du côté de la majorité présidentielle, on citera Jean-Michel Blanquer : l’ancien ministre de l’Education d’Emmanuel Macron avait été parachuté dans la 4e circonscription du Loiret. Dans ce territoire très acquis à Marine Le Pen lors de la présidentielle, Ensemble! espérait remporter un siège en présentant une personnalité connue. Pari perdu pour Jean-Michel Blanquer, arrivé en troisième position derrière un candidat du RN et un de la Nupes. 

Rappelons également qu’Eric Zemmour, candidat dans la 4e circonscription du Var, n’a pas pu se qualifier au 2e tour des législatives. L’ensemble des candidats de son parti, Reconquête!, ont été éliminés dès le premier tour dimanche dernier.

10:19 – Une campagne des législatives qui a viré à l’affrontement entre Ensemble! et la Nupes

Si les débats ont été rares au cours de cette campagne, les tacles se sont faits à distance. Très vite, face à la confédération Ensemble! réunie autour d’Emmanuel Macron, l’adversaire principal s’est avéré être la Nouvelle union populaire écologique et sociale. Aussitôt, le camp du président de la République a entrepris une campagne contre la Nupes, à laquelle l’alliance des gauches a su répondre. Pour les ministres de Macron, une victoire de la Nupes à l’Assemblée est “dangereuse”, on parle même de “chaos”. En face, la gauche répond sur le même ton : “Si c’est Macron qui gagne, vous aurez la IVe République dans la Ve, c’est-à-dire la pagaille et le désordre”, déclarait hier Jean-Luc Mélenchon en conférence de presse.

09:55 – Sept triangulaires pour ce 2e tour des élections législatives 2022

Les résultats du premier tour des législatives permettaient huit triangulaires : c’est-à-dire que dans huit circonscriptions, trois candidats avaient dépassé le seuil des 12,5% du nombre d’inscrits sur les listes, pouvant ainsi se qualifier au 2e tour. Mais dans la 1ère circonscription de Lot-et-Garonne, Maryse Combres, candidate écologiste de la Nupes arrivée en troisième position, a fait le choix de se désister pour faire barrage au candidat du RN, Sébastien Delbosq, arrivé en 2e position.

09:35 – Qui sont les candidats qui concourent seuls au 2e tour des législatives ?

Dans trois circonscriptions, en raison du désistement d’un candidat qualifié au 2e tour, le candidat restant se retrouve seul et assuré de gagner. Dans les trois cas, ces désistements profitent à la Nupes. Ainsi, dans la 2e circonscription de Seine-Saint-Denis, Virginie de Carvalho, candidate divers gauche qui avait réuni 14,83% des suffrages dimanche dernier, a choisi de se retirer, assurant la victoire de Clémentine Autain. Dans la 4e circonscription du même département, Azzedine Taïbi, candidat communiste dissident, se retire également au profit de Soumya Bourouaha, communiste investie par la Nupes. Dans la 4e circonscription de Guadeloupe, enfin, la candidate de la majorité présidentielle Marie-Luce Penchard, auteure d’un score de 19,88% au 1er tour, a également décidé de se retirer, assurant la victoire de la socialiste Elie Califer.

09:24 – Un 2e tour des législatives dans 572 circonscriptions ce dimanche

La France compte 577 circonscriptions électorales, dont chacune doit élire un député lors de ces élections législatives. Mais cinq circonscriptions ont déjà élu leur député dès le premier tour : quatre candidats de la Nupes et un candidat de la majorité présidentielle ont ainsi obtenu une majorité absolue des suffrage au premier tour (et 25% au moins du nombre d’inscrits), leur permettant d’être immédiatement élus. Ajoutons à cela que dans trois circonscriptions, un des candidats qualifiés pour un duel au second tour a décidé de se retirer. Dans ces quatre circonscriptions, le second tour est donc une formalité mais le candidat restant est assuré de gagner.

09:12 – Une période de réserve avant le deuxième tour des élections législatives

Depuis vendredi 17 juin à minuit, les candidats aux législatives 2022 et leurs équipes doivent respecter une période de réserve. Celle-ci prendra fin à l’annonce des premiers résultats de France métropolitaine, dimanche 19 juin à 20h. D’ici là, les équipes de campagnes n’ont plus le droit de distribuer de tracts ou autre matériel de propagande et les candidats n’apparaitront plus dans les médias.

LIRE PLUS

A ce stade, le résultat du premier tour des élections législatives 2022 a donné la majorité présidentielle, réunie sous la bannière Ensemble!, et la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes) au coude à coude avec 25% des voix au niveau national. Le Rassemblement national de Marine Le Pen a été distancé avec moins de 19% des suffrages. Les Républicains surnagent avec un peu plus de 10%. Reconquête!, le parti d’Eric Zemmour subit un échec cinglant avec moins de 5% et aucun qualifié au second tour dans les 577 circonscriptions de France. Voici les équilibres issus de cette première étape de scrutin :

Les sondages ont jalonné la campagne des législatives pendant des mois et ont tenté de dessiner le résultat final de ces législatives 2022 pendant l’entre-deux tours. Les derniers sondages, qui ont tenté d’établir des projections en nombre de sièges, ont été publiés ce vendredi, dernier jour de campagne officielle. Aucun autre sondage ne peut être publié ce week-end, jusqu’à la publication des premiers résultats du second tour. Voici la compilation des sondages avec toutes les estimations et tendances de la campagne ainsi que les toutes dernières projections en nombre de sièges.

Les élections législatives sont organisées au suffrage universel direct, par un scrutin dit “majoritaire uninominal à deux tours”, dans 577 circonscription découpant le territoire français. Chacune enverra un député à l’Assemblée nationale pour la prochaine législature. Le premier tour de scrutin a opposé un peu moins de 6300 candidats le 12 juin, avec à la clé 5 élus dès le premier tour. Ces derniers devaient obtenir la majorité absolue (50% des suffrages exprimés), mais aussi atteindre 25% des inscrits (abstentionnistes compris) dimanche dernier. Les deux candidats arrivés en tête dans la circonscription pouvaient se qualifier pour le second tour ainsi que, dans de rares cas, un troisième s’il avait atteint 12,5% des inscrits. Sept triangulaires sont ainsi organisées ce dimanche 19 juin. Ce soir, lors de la proclamation des résultats, c’est le candidat arrivé en tête, sans seuil requis, qui sera élu député dans chacune des circonscriptions.

Recherche Google News – Cliquez pour lire l’article original

Recherche Google News – Cliquez pour lire l’article original