Le Département double l’enveloppe pour la rénovation des logements à La Réunion – Réunion la 1ère – Outre-mer la 1ère

Le président du Département veut doubler le nombre de chantiers d’amélioration de l’habitat privé. 200 millions d’euros y seront consacrés d’ici 2025. De nouvelles mesures ont été prises pour renforcer le dispositif, notamment auprès des entreprises.

A La Réunion, près de 20 000 logements, hors logements sociaux, sont considérés comme insalubres. Le Département lance un plan pour les rénover et débloque une enveloppe de 200 millions d’euros jusqu’en 2025.

Le conseil départemental et 180professionnels du bâtiment se sont réunis hier, mercredi 15 juin, au Palais de la Source. L’aide départementale concerne les travaux liés à la sécurité physique des personnes, l’accessibilité du logement ou encore son extension.

Chaque année, le Département rénove 2 000 logements, mais ce n’est pas suffisant. Pour son président, Cyrille Melchior, il faut multiplier ce chiffre par 2.

Beaucoup de familles modestes n’ont pas les moyens d’entretenir leur logement, et donc les logements deviennent parfois insalubres. On ne peut pas se satisfaire de cette situation.

Cyrille Melchior, président du Département de La Réunion

Le président de la collectivité locale a rencontré le président de la Chambre des métiers et d’autres partenaires, ainsi que des entrepreneurs pour présenter ses ambitions en matière d’amélioration de l’habitat.

180 entreprises sont actuellement agréées par la collectivité locale dans le cadre de l’amélioration de l’habitat pour rénover des logements insalubres ou les adapter aux personnes porteuses de handicap, explique Jeannick Atchapa, vice-président du Département. 

Pour le délégué aux finances et à l’habitat, il est important de changer les méthodes pour effectuer davantage de chantiers, mieux répondre aux artisans et simplifier les procédures. Il estime nécessaire de raccourcir les délais de traitement administratif entre les acteurs sociaux et les demandeurs. 

Le Département propose ainsi une augmentation de 26% de l’enveloppe dédiée aux travaux au profit des entreprises. Une incitation qui semble satisfaire les entrepreneurs présents. Si les tarifs attendus ne sont pas encore là, ils reconnaissent tout de même qu’il y a une évolution. Cette révision du bordereau des prix unitaires doit leur permettre de faire face à l’augmentation très importante des prix des matériaux ces derniers mois.

Le Département permet désormais la création d’agréments pour des groupements momentanés des entreprises, permettant ainsi à certaines petites entreprises d’accéder plus facilement à certains chantiers, jusque-là confier à une seule entreprise par chantier.

Recherche Google News – Cliquez pour lire l’article original