Lannion. Une nouvelle station d’épuration va être construite – Le Trégor

La station d'épuration est située sur le route de Loguvy au dessus du Léguer.
La station d’épuration est située sur le route de Loguivy au dessus du Léguer. ©LTC

C’est un très gros chantier qui s’annonce. En plusieurs phases avec la construction d’une nouvelle station d’épuration sur la route de Loguivy à Lannion mais aussi une nouvelle usine d’eau potable. 

Construite pour 9 000 habitants !

La station d’épuration de Lannion, sur la route de Loguivy, n’est plus dans le coup.

« Cette station avait été construite en 1972 pour 9 000 habitants. Même si elle a connu des modifications constantes, s’il pleut trop ça déborde »

Paul Le Bihan, maire

« En période de fortes pluie le débit peut passer de 4 300 m3/J à 12 000″ reconnaît Stéphane Guichard, responsable du service eau et assainissement à Lannion Trégor Communauté. 

C’est donc pour le choix d’une nouvelle usine que les élus ont opté. Ils l’ont présentée à la population, jeudi 5 mai.

Pour 50 000 habitants

« La nouvelle usine pourra traiter jusqu’à 50 000 équivalent habitants ».

Sachant qu’un habitant rejette entre 158 et 20 kg d’équivalent de boues par an. La nouvelle usine aura aussi à traiter les eaux usées de Ploubezre et de Ploulec’h

« Il est temps de passer à une station dite moderne » reconnaît Gervais Egault, le maire de Louannec, vice président de l’Agglomération en charge de l’eau et de l’assainissement. 

« Les bactéries travaillent »

Cette nouvelle unité sera aussi plus écolo  » même si déjà, nous mettons très peu de produits car ce sont les bactéries qui font le travail » estime Stéphane Guichard. 

Vidéos : en ce moment sur Actu

La nouvelle usine sera construite sur des terrains agricoles situés juste au dessus de l’installation actuelle. 

Le site actuel sera démantelé et réherbagé par la suite. 

Une unité de méthanisation

« La difficulté c’est de poursuivre l’activité tout en construisant une nouvelle unité, d’où le changement de site », explique Gervais Egault. 

Deux ans de travaux sont à prévoir, le principe de traitement restera le même. Mais l’installation sera aussi complétée par une usine de digestion des boues par le procédé de méthanisation. Une source d’énergie qui permettra d’assurer l’alimentation en eau chaude de 5% des foyers de Lannion.

« Il n’y aura plus de nuisances olfactives et beaucoup moins de transports routiers. »

La nouvelle unité devrait être opérationnelle en 2025.       

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Le Trégor dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original