La villa Verdi est à vendre – Le Podcast Journal


Verdi naquit le 10 octobre 1813 et de la commune de Busseto où il vécut entre 1823 et 1839 (c) DR

Verdi naquit le 10 octobre 1813 et de la commune de Busseto où il vécut entre 1823 et 1839 (c) DR

Depuis 2010, la Villa Verdi est gérée par Angiolo Carrara Verdi, l’un des descendants directs de Maria Filomena Verdi, cousine cadette du compositeur qu’il avait élevée comme sa propre fille. Dans son testament du 14 mai 1900, Verdi la désignait comme sa légataire universelle.

La maison sert en partie de musée. Elle est située à Sant’Agata di Villanova, près de Plaisance, en Émilie-Romagne, a quelques kilomètres du hameau de Roconle où naquit Verdi le 10 octobre 1813 et de la commune de Busseto où il vécut entre 1823 et 1839. Il avait été séduit par ce domaine et en avait fait l’acquisition en 1848 sur les conseils de son mécène et premier beau-père Antonio Barezzi. Il en avait réalisé l’aménagement lui-même.

Ainsi sera-t-il mis fin à une vingtaine d’ années de différends entre les héritiers du musicien, ceci depuis la mort en 2001 d’Alberto Carrara Verdi. Le domaine est géré depuis 2010 par Angiolo Carrara Verdi qui déclare “Nous savions que cela se produirait. En ne trouvant pas d’accord, la villa était destinée à connaître cette fin désagréable. Ce n’est pas ce que j’avais souhaité, mais je ne peux rien faire, puisque je n’ai pas la possibilité de reprendre les parts des autres”.

Le ministère de la Culture étudie la possibilité de préempter la demeure. Le profit de la vente sera réparti à parts égales entre les héritiers.

Le musée garde de nombreux souvenirs du compositeur, une collection d’œuvres d’art, plusieurs calèches, du mobilier ancien, un piano et sa bibliothèque personnelle. Ses archives et quelque 600 pages et feuillets de brouillons, ont été transférés depuis 2017 aux archives de Parme.

La villa Verdi est assez mal entretenue et se trouve dans un mauvais état. Elle a donc besoin d’une restauration urgente. Pour compenser l’absence d’aides de l’État et la baisse de fréquentation pendant la pandémie, un projet de financement participatif a été lancé en décembre 2020, il vise à collecter 20.000€ pour entreprendre les travaux les plus urgents.

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original