Dominique Perrault : “La poste du Louvre n’est plus une muraille dans le quartier” – Télérama.fr

L’architecte de la BnF raconte la rénovation de la poste centrale du Louvre dans le 1er arrondissement de Paris. Ou comment il a révélé un bâtiment dans le bâtiment.

Quand la poste du Louvre ouvre ses portes en 1888, son architecte parle d’un « édifice provisoire et transformable ». Que veut-il dire ?
On a commandé à Julien Guadet la construction d’une usine de tri postal. Or le baron Haussmann considérait qu’il n’était pas convenable d’ériger un bâtiment de ce type à proximité du Louvre. L’architecte a alors l’idée de monumentaliser l’usine, c’est-à-dire d’élever une façade de pierre très travaillée, avec une ornementation technique qui lui permet de tenir seule, puis d’installer derrière ce mur des structures métalliques de type Eiffel, plus flexibles. Il construit en ce sens un bâtiment très moderne.

Comment avez-vous procédé pour rénover un édifice historique comme celui-ci ?
Cette restauration a été réalisée en collaboration avec les architectes en chef des monuments historiques, dirigés par Jean-François Lagneau. Le bâtiment a vécu la fin du XIXe siècle, les guerres, l’après-guerre. Aussi, nous avons d’abord opéré un travail de révélation : il s’agissait de retrouver, d’une part, l’architecture créée par Julien Guadet et, d’autre part, les transformations réalisées par La Poste pendant plus d’un siècle, à mesure qu’ont évolué ses besoins industriels.

festival de cannes
  • Paiement sécurisé
  • Sans engagement
  • Désabonnement simple

Recherche Google News – Cliquez pour lire l’article original