CIV de Valbonne : un scooter cargo électrique pour les collations de la récré | WebtimeMedias – Webtimemedias.com

C’est par scooter cargo électrique que les 2.500 élèves élèves du Campus du CIV de Valbonne (13 hectares) se font livrer pendant les récréations fruits, yaourts, barres de céréales ou encore boissons chaudes et froides. Une opération menée par Elior, société de restauration collective, avec Curbee, pionnier des scooters cargos électriques.

Un scooter cargo électrique pour proposer des collations aux 2 500 collégiens, lycéens et étudiants du CIV de Valbonne pendant les récréations. C’est ce qu’a mis en place Elior, société de restauration collective, pour compléter son offre de restauration sur le campus de Valbonne avec la livraison de fruits, de yaourts, de barres de céréales ou encore de boissons chaudes et froides. Il faut dire que le campus est vaste : 13 hectares. (Photo DR : le scooter cargo électriques qui effectue les livraisons de la récré).

Pour servir les étudiants du collège, du lycée et des classes préparatoires pendant leurs pauses de récréation Elior s’est tourné vers Curbee, entreprise française pionnière dans la conception de scooters cargos électriques. Elle a développé une box réfrigérée allant jusqu’à -35°C et permettant de contenir un volume de 1 600 L maximum. Une solution innovante pour les livraisons du dernier kilomètre (colis postaux, plats à emporter, médicaments…). Pour la restauration, la partie réfrigérée du Curbee assure la chaîne de froid, tandis que sa taille compacte et sa maniabilité, permettent une circulation optimale et un stationnement facile.

L’occasion pour Curbee (Ile de France), de trouver de nouvelles opportunités de marché sur la partie portage de repas en milieu scolaire notamment et de renforcer sa présence dans la région Provence-Alpes-Cote-D’Azur. Lancée à la dernière rentrée scolaire, l’opération est rodée, s’est inscrite dans la vie du campus international de Valbonne et peut-être désormais largement présentée.

Recherche Google News – Cliquez pour lire l’article original